Life

Les «mariages nus» se développent en Chine

Slate.fr, mis à jour le 16.11.2011 à 16 h 31

-De jeunes mariés au Bureau des mariages, à Shanghaï. Carlos Barria / Reuters-

-De jeunes mariés au Bureau des mariages, à Shanghaï. Carlos Barria / Reuters-

Avec la flambée des prix de l’immobilier et l’inflation galopante, la population chinoise n’a plus les moyens de ses ambitions.

Un nouveau type de mariage a surgi depuis quelques années, nous explique The Christian Science Monitor. Fini les voitures, les appartements, les dots, les cérémonies et les invités. Le «mariage nu» fait son apparition. Pas de coût faramineux à prévoir, 9 yuans (environ 1€) suffisent pour les frais d’inscription auprès du Bureau des mariages.

Ce genre de cérémonie, utilisé surtout dans les grandes villes, rompt avec le modèle séculaire qui régissait les célébrations en Chine, à savoir la garantie de bases matérielles. Mais les jeunes Chinois ont su pallier les difficultés économiques et adapter leurs mœurs à la société changeante, comme témoigne Li Lian:

«Nous croyons tous les deux [elle et son mari] qu’il est plus important de trouver la bonne personne plutôt que d’avoir un bel appartement.»

Mais certains culpabilisent de cette situation, comme Li Xin qui se sent coupable de ne pas pouvoir honorer ses obligations traditionnelles, comme ses parents l’ont fait avant lui. Pourtant, il reste pragmatique et déclare que «[ses] parents ne peuvent pas l’aider à acheter un appartement à Pékin et eux [lui et sa femme] ne gagnent pas assez». « Nous résolvons le problème par les mariages nus. On accepte la réalité», affirme-t-il.

30 fois plus cher qu’en 1980

Le site Chine Informations, s’appuyant sur un reportage réalisé par le magazine Xinmin Weekly, explique qu’«un mariage aujourd’hui en Chine coûte 30 fois plus cher qu’il y a une trentaine d’années, passant d'une moyenne de 10.000 yuans (environ 1.088 euros) à 300.000 yuans (environ 32.660 euros)». Pour illustrer les difficultés des jeunes Chinois à se marier selon les rites traditionnels de leur parents, le magazine prend l’exemple du prix des appartements:

«Un logement de 80 mètres carrés près du quatrième périphérique de Pékin coûtait 400.000 yuans en 2007, soit une moyenne de 5.000 yuans le mètre carré. En 2011, le prix pour une surface identique s'élève désormais à plus de 30.000 yuans le mètre carré, soit une augmentation de 600% en quatre ans. Et même si les revenus des habitants de Pékin ont également augmenté –de 26,4% durant la même période–, les prix des produits de consommation croissent bien plus rapidement».

Selon The Christian Science Monitors, «un appartement moyen à Pékin coûte 32 fois le salaire annuel des employés de classe moyenne». Les comptes sont vite faits.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
chinemariagetraditiondotceremonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte