France

Les timbres pour emails: le canular auquel a cru un sénateur de l'UMP

Temps de lecture : 2 min

Des tampons Boudewijn Berends via Flickr CC License by
Des tampons Boudewijn Berends via Flickr CC License by

Craignant «la création prochaine d'un timbre numérique dont il serait nécessaire de s'acquitter, à compter du 1er janvier 2012, pour tout envoi de courriel», le sénateur UMP de l'Orne, Jean-Claude Lenoir, a adressé une question à Eric Besson, ministre de l'Economie numérique le 10 octobre 2011.

Cette prochaine atteinte à la gratuité des envois électroniques proviendrait d'un communiqué de presse de la Poste qu'il aurait lu à ce sujet sur Internet. Un communiqué empruntant le logo de la Poste qui s'est révélé être un canular, informe Numérama.

Selon Hoaxbuster, site s'attachant à déconstruire les canulars sur Internet, c'est à partir d'un poisson d'avril –clairement identifié– de la Dépêche du Midi suggérant une telle initiative que «l'auteur du document, un mystérieux JFG à en croire les propriétés du fichier a tout simplement recopié le texte de developpez.com le 20 septembre 2011 sur son logiciel de traitement de texte favori, a modifié les dates pour le réactualiser puis a collé en haut à gauche le logo de la Poste pour faire plus vrai».

Par ailleurs, Hoaxbuster rappelle que «l'idée de taxer les couriels n'est pas neuve» et a même été déjà évoquée par le député européen Alain Lamassoure ou le fondateur de Microsoft, Bill Gates, pour limiter le spam.

Slate.fr

Newsletters

Site classé

Site classé

Jacques Chirac, l'homme qui n'assumait pas d'être de droite

Jacques Chirac, l'homme qui n'assumait pas d'être de droite

On a voulu faire passer l'ancien président pour un radical de Corrèze mais son inconscient est de droite. Pour le meilleur et pour le pire.

Le jour où j'ai voté Chirac

Le jour où j'ai voté Chirac

Journalistes et contributeurs de Slate.fr se souviennent du 21 avril 2002 et du second tour pas tout à fait comme les autres de l'élection présidentielle.

Newsletters