Monde

De plus en plus de Grecs touchés par le VIH

Temps de lecture : 2 min

Habiter centre sud / Douareig via FlickrCC License by
Habiter centre sud / Douareig via FlickrCC License by

Plus pauvres, les Grecs sont aussi de plus en plus vulnérables au virus du sida. «D’ici à la fin 2011, le nombre de personnes atteintes par le VIH pourrait augmenter de 60%», rapporte Reuters. Déjà de janvier à mai 2011, on dénombrait 384 nouveaux cas, soit 50% de plus que l’année précédente à la même période.

Jusqu’ici, en Grèce, le virus du sida touchait surtout les homosexuels ayant eu des relations non protégées. Or désormais, le nombre d’hétérosexuels infectés est en forte hausse.

L’explication est à trouver dans la consommation de drogue qui est, comme celle des anxiolytiques, en forte hausse. L’augmentation de la prostitution est aussi en cause.

Sans parler «du fait que quand les temps sont rudes, les personnes qui se droguent préfèrent s’injecter de l’héroïne plutôt que de fumer ou de sniffer, car ils sont assurés d’en avoir plus pour leur argent en utilisant une aiguille», selon des chercheurs français évoqués par l’article.

Le gouvernement grec envisagerait de fortement réduire sa contribution au traitement des patients. Pour se soigner, une personne atteinte du sida devra donc payer de sa poche. 400 euros par mois.

Newsletters

Malgré le Brexit, les eurosceptiques ont perdu la bataille en Europe

Malgré le Brexit, les eurosceptiques ont perdu la bataille en Europe

Depuis le référendum de 2016, les extrapolations quant à une possible extension ou généralisation d'un euroscepticisme flirtant avec le séparatisme ont été nombreuses... et dénuées de fondement.

Pourquoi il y a si peu de noms de famille différents en Chine

Pourquoi il y a si peu de noms de famille différents en Chine

1,39 milliard de personnes et seulement une centaine de noms de famille.

La NRA quitte l'État de New York en prétextant la faillite pour éviter des poursuites judiciaires

La NRA quitte l'État de New York en prétextant la faillite pour éviter des poursuites judiciaires

Le lobby pro-armes américain veut quitter New York pour le Texas.

Newsletters