Life

Se détartrer les dents réduit le risque de maladies cardio-vasculaires

Slate.fr, mis à jour le 14.11.2011 à 17 h 49

 Chez le dentiste à Munich, 3 mars 2009. Wolkenkratzer via Flickr CC License by

Chez le dentiste à Munich, 3 mars 2009. Wolkenkratzer via Flickr CC License by

Un détartrage régulier ne sert pas uniquement à rendre votre sourire plus brillant, selon une étude publiée le 13 novembre, il serait aussi un bon moyen de réduire les risques d’attaques cardio-vasculaires. Comme l’explique le Huffington Post, d’après cette recherche menée sur plus de 100.000 personnes par des cardiologues taiwanais, les gens qui se font nettoyer et détartrer les dents par un dentiste diminuent leur risque de crise cardiaque et d'attaque cérébrale de 24% et de 13% respectivement, si on les compare à des personnes qui n’ont jamais eu ce genre de soins.

Pour la docteur Zu-Yin Chen, l’une des coauteurs de l’étude et membre du service de cardiologie de l’hôpital général des anciens combattants à Taïpei, cette découverte est assez surprenante:

«Nous savions que la santé dentaire était liée aux crises cardiaques et aux attaques cérébrales, mais nous ne savions pas que le détartrage aurait plus d’effet dans d’autres endroits du corps, et pas simplement pour les dents et la bouche –surtout pas pour des sujets qui ne présentent pas de problèmes dentaires.»

Business Week explique que les chercheurs considèrent que le détartrage est fréquent quand il est pratiqué au moins deux fois en deux ans. Ils ont ainsi étudié environ 100.000 personnes pendant 7 ans, avec  51.000 participants qui avaient déjà subi au moins un détartrage et le reste, le groupe témoin, qui n’en avait jamais eu. Selon Business Week, les auteurs précisent que dans les deux groupes seule une petite minorité de personnes avait déjà été victime de crise cardiaque ou d'attaque cérébrale au début de l’expérience.

Les résultats ont donc montré que la protection contre les maladies cardio-vasculaires était plus prononcée chez les personnes qui ont déjà eu au moins un détartrage dans leur vie. Pour Zu-Yin Chen, le détartrage et le nettoyage régulier des dents font disparaître les bactéries présentes dans les cavités buccales, souvent à l’origine d’inflammations chroniques comme le rapporte Business Week. Les inflammations sont alors liées à la formation de plaques dans les vaisseaux sanguins et au durcissement des artères qui peuvent conduire à des attaques cérébrales ou à des crises cardiaques.

Dans le Huffington Post le docteur Myerburg, professeur de médecine dans le service cardio-vasculaire de l’université de Miami, note que malgré son intérêt l’étude reste assez peu explicite concernant la nature du lien entre l’hygiène dentaire et les maladies cardio-vasculaires:

«Il peut être direct, au sens où l’inflammation des gencives peut provoquer l’inflammation dans le cœur. Ou cela peut être indirect, au sens où la population très à cheval sur le détartrage l’est aussi pour d’autre soins.»

Pour Zu-Yin Chen, la prochaine étape sera de voir comment d’autres facteurs comme le poids ou le fait de fumer peuvent affecter leurs résultats. Elle soutient d’autre part qu’il serait aussi intéressant de voir si le détartrage des dents n’a pas un impact sur d’autres maladies.

En tout cas une autre étude, réalisée par des chercheurs suédois, montre aussi que les maladies des gencives sont de bons indicateurs des risques cardio-vasculaires et d’attaques cérébrales nous apprend Business Week. Les personnes ayant moins de 21 dents (on en a normalement 32), subissaient selon les expériences une augmentation de 69% du risque d’attaque cardiaque par rapport à ceux qui avaient le plus de dents.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte