Monde

Steve Jobs sera-t-il la première «Personne de l'année» de Time morte?

Temps de lecture : 2 min

Steve Jobs, en avril 2010. REUTERS/Robert Galbraith
Steve Jobs, en avril 2010. REUTERS/Robert Galbraith

Annoncé comme favori pour être désigné «Personne de l’année» de Time Magazine, Steve Jobs serait le premier à recevoir cette distinction à titre posthume, rapporte The Next Web. Les éloges ne tarissent pas, les louanges n’en finissent plus sur Steve Jobs. Après avoir été plusieurs fois en lice pour le titre, succèdera-t-il cette année à Mark Zuckerberg, élu en 2010?

Depuis 1927, le Time Magazine décerne ce prix à la personne qui a «marqué le plus l’année écoulée, pour le meilleur ou pour le pire». La concurrence est ardue puisque le titre de «Personne de l’année» peut aussi bien être attribué à une personne, un groupe, un produit, une idée ou un lieu. Sont également pressentis pour le prix les «indignés» (Angry people), que ce soit ceux d'Occupy Wall Street ou ceux du Tea Party, comme le souligne L’Expansion.

Un groupe de six personnes s’est réuni, jeudi 9 novembre, pour dévoiler la liste des nominés dont fait également partie Mohammed Bouazizi, vendeur ambulant à l’origine de la révolution tunisienne, qui s’est immolé par le feu.

Selon le journaliste de NBC Brian Williams (qui fait partie de ce «comité»), Steve Jobs serait dans la liste des nominés pour le titre. Il a justifié son choix en soulignant, au début du processus de sélection, l’influence de Steve Jobs: «Il n’a pas seulement changé le monde, mais il nous a réinsufflé cet esprit que tout est possible, que vous pouviez regarder un morceau de plastique ou de verre et y déplacer vos doigts, c’est étrange… Puisse-t-il reposer en paix», relate le Time.

Aussi, Rick Stengel, rédacteur en chef de Time Magazine relève qu’ils n’ont «jamais choisi de personne décédée». Et Mario Batali, chef cuisinier et personnalité médiatique, ose même la comparaison biblique en affirmant que Steve Jobs a «changé le monde autant que la Bible».

Au rang des nominés, figurent également Israa Abdel Fatah, blogueuse égyptienne et cyberdissidente du printemps arabe, ainsi qu’Elisabeth Warren, créatrice d’une nouvelle agence de protection des consommateurs.

Conformément à la tradition, c’est la couverture du Time de la mi-décembre qui dévoilera le nom du vainqueur.

Slate.fr

Newsletters

À la veille de la probable élection de Bolsonaro, de sombres nuages planent sur Rio

À la veille de la probable élection de Bolsonaro, de sombres nuages planent sur Rio

Le Brésil reste le Brésil, même pendant les trois semaines séparant les deux tours de l'élection présidentielle. Mais cette fois, la tristesse a envahi les visages.

La seconde vie de nos objets personnels après notre mort

La seconde vie de nos objets personnels après notre mort

En mars 2015, sur un coup de tête, Norm Diamond s'est rendu à une première vente d'objets d'occasion chez un particulier. Au cours des quinze mois qui ont suivi, ce photographe a visité plusieurs centaines de ventes à Dallas (Texas), où il...

Au Canada, les vendeurs légaux de cannabis contournent la loi

Au Canada, les vendeurs légaux de cannabis contournent la loi

Si la vente et la détention de cannabis sont désormais autorisées au Canada, sa promotion reste interdite.

Newsletters