Culture

Tintin, «héros catholique» selon le journal du Vatican

Slate.fr, mis à jour le 09.11.2011 à 18 h 13

Basilique Saint Pierre / Myrabella via Wikimedia Commons

Basilique Saint Pierre / Myrabella via Wikimedia Commons

A la suite de la sortie du film de Spielberg Les aventures de Tintin: le Secret de la Licorne, l’Osservatore Romano, journal officiel du Vatican, dans l’édition des 7 et 8 novembre, rend hommage au jeune reporter belge. Et le baptise, à cette occasion, «héros catholique».

Le  quotidien du Saint-Siège fait longuement l’éloge du célèbre héros d’Hergé et voit en lui un représentant de l’«humanisme chrétien». 

Antonio Carriero, dans son article du Osservatore Romano, relève que Tintin est pétri de bonnes intentions émanant des «racines chrétiennes devenues valeurs universelles», explique Catho.be. Plus loin, Emilio Ranzato déclare qu’«Hergé a appris ces mêmes valeurs à travers une éducation catholique et par le scoutisme: loyauté, fraternité, amitié et disponibilité envers les plus faibles et les plus pauvres».

 

Le Soir explique que l’article de l’Osservatore Romano s’appuie sur un chapitre du Dictionnaire amoureux du catholicisme de Denis Tillinac (Plon,2011), d’où il ressort qu’en dépit du «relativisme» professé par Hergé, Tintin «réunit avec candeur les vertus qu’on s’efforce d’inculquer au catéchisme». Et ajoute que Tintin est un «chevalier moderne» qui a pour but de défendre la veuve et l’orphelin et de lutter contre les dictatures.

National Post explique que le journal du Vatican défend les accusations de racisme formulées contre Tintin, notamment pour l’album Tintin au Congo –placé dans le rayon adulte dans certaines librairies anglaises, début novembre.

Raison d’une telle mise à l’écart? Une vision réductrice et simplifiée des Africains, flirtant avec un racisme primaire.

Ainsi les éditeurs de l'album ont-ils pris des mesures draconiennes –bandeau d’avertissement sur la couverture– pour la publication du livre en Grande-Bretagne. Ils se justifient en arguant que l'interprétation du Congo Belge par Hergé reflète «l'attitude coloniale de l'époque et ses stéréotypes», ce qui pourrait heurter certaines personne.

Pour The Telegraph, il est ridicule que l’album de Tintin soit «emballé comme un magazine pornographique et consigné dans la section adulte». Pour désamorcer les critiques, l’éditeur Egmont a inséré, en guise d’introduction, un rappel du contexte historique. Et The Telegraph prend le soin d’ajouter:

«Il est nécessaire de prendre en compte le contexte historique dans lequel l’album a été écrit pour éviter de tomber dans le domaine du ridicule.»

De son côté, David Enright, l’avocat à l’origine de la censure, s’indigne de la divulgation des idées de l’album en expliquant au Guardian que «les personnages sont décrits comme des sous-humains à peine plus intelligent que des singes».

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte