Monde

Y avait-il 5.000 soldats qatariens déployés en Libye?

Slate.fr, mis à jour le 08.11.2011 à 13 h 09

Les restes d'un missile détruit sur la route en direction de Bani Walid, en Libye. REUTERS/Zohra Bensemra. -

Les restes d'un missile détruit sur la route en direction de Bani Walid, en Libye. REUTERS/Zohra Bensemra. -

Pour la première fois, le 26 octobre, le Qatar admet avoir envoyé des troupes au sol aux côtés des rebelles libyens, explique The Guardian. C’est ce qu’a affirmé le général qatarien Hamad ben Ali al-Attiya, en marge d’une réunion des chefs d’état-major ayant participé aux opérations libyennes, à Doha, au Qatar.

«Des centaines de soldats du Qatar étaient présents dans toutes les régions, ils assuraient les opérations d’entraînement et les transmissions», a-t-il déclaré. «Nous assurions la liaison entre les rebelles et l’Otan», poursuit-il, en estimant son engagement indispensable pour aider les civils ayant pris les armes sans «l’expertise militaire nécessaire».

Mais combien étaient-ils réellement?

Selon une source diplomatique française suivant ce dossier, ce serait près de 5.000 Forces spéciales du Qatar qui auraient été déployées en Libye, comme le rapporte Georges Malbrunot du Figaro. Le journaliste affirme que «les troupes de Doha se sont d'abord déployées à Tobrouk puis ensuite à l’ouest dans le djebel Nefoussa, où le chef d’état-major qatarien, le général Hamad ben Ali al-Attyiah s’est rendu à plusieurs reprises». Selon cette même source, «les Qatariens sont arrivés avec des valises remplies d’argent, ce qui leur permit de retourner des tribus». Il observe aussi que l’engagement –un peu trop marqué– du Qatar aux côtés des islamistes a suscité des critiques au sein du Conseil national de transition (CNT), mais également en France et en Grande-Bretagne.

Mais ce chiffre de 5.000 soldats a rapidement été mis en doute en raison de l’effectif total des forces armées qatariennes qui s’élèvent à 12.000 soldats. Cela signifierait que près de la moitié des effectifs ont été mobilisés pour l'intervention en Libye.

Jusqu’à présent, les pays participants à l’opération contre le régime de Kadhafi, dont le Qatar, avaient seulement fait part d’opérations aériennes sous le commandement de l’Otan. En effet, la résolution 1973 de l’ONU, adoptée le 17 mars 2011,interdisait –en principe– toute intervention des troupes au sol.

A ce jour, ni la France ni la Grande-Bretagne n’ont assuré avoir envoyé des soldats au sol pour combattre les forces loyalistes. La France reconnaissant seulement avoir mis en place des «officiers de liaison», c'est-à-dire des conseillers militaires auprès du CNT.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
QatarsoldatslibyemalbrunotOTAN
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte