Monde

Des prostituées et des coqs de combat trouvés dans une prison au Mexique

Temps de lecture : 2 min

Un garde surveille dans une prison de Chihuahua, Mexique le 17 janvier 2011. REUTERS/STRINGER
Un garde surveille dans une prison de Chihuahua, Mexique le 17 janvier 2011. REUTERS/STRINGER

Une inspection surprise dans une prison au Mexique révèle la présence de pas moins de 19 prostituées, 100 télévisions plasma, deux sacs de cannabis, et environ 100 jeunes coqs entraînés et utilisés pour des combats, rapporte BBC News.

Selon Straits Times, cette découverte dans la prison d’Acapulco a été faite alors que 500 agents fédéraux se préparaient à transférer dans la nuit de dimanche à lundi 7 novembre 60 détenus dans des prisons de haute sécurité.

La police a aussi trouvé six femmes vivant dans les sections normalement réservées aux hommes, et deux paons. D’après la BBC, ce n’est pas la première fois que des objets de luxe sont retrouvés dans des centres de détention au Mexique. En juillet, des détenus dans une prison de l’Etat de Sonora ont été pris en train d’organiser une tombola, avec à la clé une cellule de luxe, comprenant un système de climatisation, un lecteur de DVD et un réfrigérateur.

Un inspecteur de la commission d’Etat pour la défense des droits de l’homme, Hipolito Lugo Cortes, a récemment dénoncé les conditions de la vie carcérale dans pas moins de 5 prisons du seul Etat de Guerrero, parmi lesquelles celle d’Acapulco. L’Etat de Guerrero a d’ailleurs le troisième plus important taux d'assassinats dans le pays, explique le Telegraph, après les deux Etats frontaliers Chihuahua et Nueva Leon. Dans les neufs premiers mois de l’année 2011, près de 1.350 personnes ont été assassinées dans cet Etat.

Selon Hipolito Lugo Cortes, les détenus s’organisent et font leurs affaires dans les cinq pénitenciers de Guerrero en instaurant leurs propres lois, avec très peu ou parfois pas de contrôle des autorités pénitentiaires.

Régulièrement, les médias rapportent des cas de meurtres et d’émeutes dans les prisons mexicaines. Au milieu du mois d’octobre dernier des affrontements dans un centre pénitencier de la ville de Matamoros ont fait 20 morts parmi les prisonniers rapporte le Guardian. Les combats ont duré pendant plus de deux heures avant que les forces de sécurité ne reprennent le contrôle de la prison.

Toujours selon le Guardian, quelques jours avant, d’autres combats entre deux gangs dans un centre de détention près de la ville de Monterrey ont fait sept morts. En juillet dernier, une émeute dans une prison de Ciudad Juarez, à la frontière, a entraîné la mort de 17 prisonniers.

Slate.fr

Newsletters

Le travail de sape d'Orbán pour pousser Soros hors de Hongrie

Le travail de sape d'Orbán pour pousser Soros hors de Hongrie

Les fondations du milliardaire-philanthrope américano-magyar quittent Budapest où elles travaillaient depuis 1984. Un départ accéléré par vingt-quatre mois d’intense campagne gouvernementale anti-Open Society.

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

On leur administrera notamment de la buprénorphine, plus connue sous le nom de Suboxone.

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

Dans les faits, la guerre est finie. Dans les têtes et les réflexes sociétaux, pas encore.

Newsletters