Monde

Le juge texan qui battait sa fille ne sera pas poursuivi

Slate.fr, mis à jour le 06.11.2011 à 11 h 42

Un juge du Texas qui a choqué les Etats-Unis quand sa fille handicapée a publié une vidéo de 2004 le montrant en train de la frapper violemment avec une ceinture ne sera finalement pas jugé à parce que la durée de prescription est passée, ont annoncé les autorités jeudi 3 novembre.

Associated Press rapporte que le juge William Adams du comté d’Aransas aurait probablement été poursuivi pour coups et blessures volontaires sur un enfant ou d’autres chefs d’inculpations relatifs aux agressions pour avoir battu sa fille, qui était alors âgée de 16 ans.

 «Nous pensons que des crimes ont été commis et qu’il y a des preuves substantielles pour indiquer qu’en temps normal […] des poursuites auraient pu être lancées» a déclaré le chef de la police de Rockport Tim Jayroe.

Le juge, qui est spécialisé dans les affaires familiales et qui est connu pour ses décisions de justice très contestées dans des affaires de maltraitance d'enfants, n’est néanmoins pas tiré d’affaire. Les services de protection de la famille du Texas mènent également une enquête.

Les problèmes d’Adams avaient commencé une semaine auparavant quand sa fille Hillary Adams, aujourd’hui âgée de 23 ans, a diffusé une vidéo de 8 minutes sur YouTube où l’on peut voir et entendre le père fouetter à de nombreuses reprises sa fille, malgré les supplications de cette dernière.

Selon la description de la vidéo, qui a apparemment été écrite par Hillary Adams, il s’agissait d’une correction parce qu’elle avait téléchargé illégalement de la musique et des jeux sur Internet. Elle affirme que son père avait installé un schéma de violence physique et émotionnelle récurrent à l’encontre d’elle et de sa mère, Hallie Adams. On peut voir Hallie Adams, qui a divorcé de William Adams en 2007, participer brièvement à la correction de sa fille dans la vidéo.

Dimanche 6 novembre, la vidéo avait été visionnée plus de 5,5 millions de fois sur YouTube. Hillary et William Adams se sont tous les deux exprimés dans les médias américains depuis la diffusion de la vidéo. Ce dernier assure que les images «semblent pire que la réalité» et a publié un communiqué de trois pages pour se défendre.

Hillary a déclaré sur CNN qu’elle avait diffusé les images en partie pour que son père se fasse aider.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte