Life

Comment le SMS, le post-it et la mini-jupe ont été inventés?

Slate.fr, mis à jour le 03.11.2011 à 12 h 24

 Tableau de post-it, juillet2010. twicepix via Flickr CC License by

Tableau de post-it, juillet2010. twicepix via Flickr CC License by

Est-ce que sur le moment les inventeurs sont conscients que leurs trouvailles seront révolutionnaires? Pour le savoir The Independent présente le témoignage de personnes qui ont conçu certains objets qui font maintenant partie de notre quotidien, comme le post-it, le SMS ou encore la mini-jupe. Ces inventeurs parlent de l'origine de leur idée, mais aussi de leurs doutes et des obstacles qu’ils ont rencontrés.

Le Post-it

Arthur Fry, ingénieur et chimiste, est l’inventeur de ce célèbre bout de papier qui s’accroche partout et sur lequel on peut écrire tout ce qu’on veut. Il raconte que l’idée lui est venue en 1975, alors qu’il se rendait à la chorale où il chantait. En arrivant il fait tomber le marque page de son cahier de chants. Cette déconvenue le pousse alors à concevoir une sorte de marque-page adhésif, qui se collerait à la page sans l’abimer.

Pendant plusieurs jours, il travaille sur son idée en utilisant une substance adhésive conçu par un des chercheurs de son laboratoire. Puis il en distribue à ses collègues pour voir ce qu’ils en font, et à sa grande surprise, il remarque que ces post-it ne sont pas que des marques-pages, on peut les coller partout, écrire des notes ou des mots de remerciements. C’est à ce moment qu’il se rend compte que son produit devrait être commercialisé, même si d’autres ont des doutes:

«Les équipes de recherche marketing me disaient que ce n’était pas des produits viables, mais les gens bravaient la neige qui montait jusqu’aux genoux pour venir à mon laboratoire en prendre. Maintenant les post-it se vendent pour plus d’un milliard de dollars par an.»

La Mini-jupe

Mary Quant, styliste, raconte qu’une fois, quand elle était encore enfant et qu’elle avait des cours de ballet, elle a été éblouie par la tenue d’une jeune fille qui dansait juste avec une longue chemise et un pull noir pour le haut et de longues chaussettes blanches pour le bas. «Tout ce qu’elle portait la rendait infiniment plus intéressante à regarder que je ne l’avais jamais été. Depuis ce jour j’ai été obsédée par cette vision charmante de ses jambes et de ses chevilles», raconte-elle.

Depuis cette «vision», elle a commencé à créer ses propres habits, et à concevoir des jupes plus commodes, plus courtes et donc plus sensuelles: les mini-jupes, qui ont révolutionné au début des années 1960 l’art de la mode selon le quotidien de Caroline du Sud The State.

Les messages SMS

Friedhelm Hillebrand, chef de projet chez Deutsche Telekom, raconte comment lui est venu l’idée des SMS. En 1984, alors qu’il travaille avec son équipe sur le projet de standardisation des systèmes téléphoniques en Europe, il conçoit l’idée d’envoyer de courts messages limités à 160 caractères en raison des limites du réseau comme l’explique un billet de blog du Los Angeles Times. Friedhelm raconte qu’il a eu tout de suite des doutes sur l’utilité d’un tel système:

«Aucun autre système de communication à cette époque, lettre, fax, téléphone, n’avait de limite de longueur. Est-ce qu’un service qui limite le message à trois lignes serait utile à quelqu’un?»

Pourtant dans les années 1980, les messages Télex, par nature très courts, commençaient à avoir du succès. Ce qui l’a poussé à lancer son innovation, sans se douter de la révolution que les SMS, désormais utilisés par plus de 2 milliards de personnes sur terre selon The Independent, allaient engendrer. «A cette époque, il était impossible de comprendre l’impact potentiel de ce que j’avais conçu», explique-t-il.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte