Un faux Paris créé pour être détruit par les Allemands en 1917

Images d'illustration du Illustrated London News via Ptak Science Books

Images d'illustration du Illustrated London News via Ptak Science Books

Vers la fin de la Première Guerre mondiale, les autorités françaises ont mis au point un plan pour créer un Paris factice situé en banlieue de la vraie ville dans le but de désorienter les pilotes allemands afin que ceux-ci bombardent cette fausse ville plutôt que Paris même.

Le blog Ptak Science Books a retrouvé l’exemplaire de The Illustrated London News du 6 novembre 1920 qui raconte cette histoire peu connue sous le titre «Un faux Paris à côté de Paris, une ville créée pour être bombardée».

Une idée qui semble aujourd’hui complètement farfelue, mais qui l’était un peu moins à une époque où les radars n’existaient pas encore, où les pilotes naviguaient à vue et larguaient leur bombes dès qu’ils apercevaient leur cible. Ptak Science Books estime quand même que les chances de succès du subterfuge étaient assez faibles, et compare le projet à une autre construction militaire française tristement célèbre, la Ligne Maginot.

Il n’empêche, les ingénieurs français avaient imaginé leur ville fantôme en détail, raconte le blog:

«De fausses rues bordées de lampes électriques, de fausses gares, de fausses usines et une fausse population qui attend de se faire bombarder par de vrais Allemands.»

Ptak Science Books publie les cartes montrant l’emplacement de ce faux Paris, près de Maisons-Laffitte, au nord-ouest de la capitale. On peut notamment y voir les emplacements des fausses gares placées à des endroits correspondant à leur vraie place dans le vrai Paris, autour d’un bras de Seine dont la forme rappelle celui qui traverse la vraie capitale. Les grands axes de la capitale sont également reproduits pour être illuminés, avec la place de l’Etoile, les grands Boulevards ou encore la place de l’Opéra.

Le blog souligne que le plan de fausse ville n’est pas sans rappeler l’histoire de Survival Town, cette ville créée de toutes pièces dans le désert du Nevada, aux Etats-Unis, pour être détruite en 1955 par un essai nucléaire.

Si le faux Paris n’est pas allé aussi loin que Survival Town dans la reconstitution d’une ville factice, il a quand même dépassé le simple stade de la planification: une partie de la fausse ville avait déjà été créée au moment de l'armistice en novembre 1918, et l’article de 1920 contient une photo d’un champ de voiles lumineuses supposé  représenter aux yeux des pilotes allemands en vol nocturne la Garde de l’Est près de Beauchamp.

Partager cet article