France

Les six députés UMP qui montent au front pour 2012

Temps de lecture : 2 min

Valérie Rosso-Debord (Assemblée nationale).
Valérie Rosso-Debord (Assemblée nationale).

Ils s’appellent Eric Ciotti, Michèle Tabarot, Jérôme Chartier, Franck Riester, Valérie Rosso-Debord et Sébastien Huyghe. Ce sont, selon Le Figaro du mardi 1er novembre, six députés de la «génération montante» de l’UMP qui seront «à la pointe du combat» en 2012 en défendant «le bilan du quinquennat dans [leur] domaine de prédilection» (culture, sécurité, retraite, emploi…) et en «portant le fer contre la gauche».

Le tout au sein de deux structures, les «députés relais» chargés de porter l’action du président sur le terrain, en liaison avec son conseiller politique Olivier Biancarelli, et la «cellule riposte» autour de Brice Hortefeux.

Le quotidien consacre un court portrait à chacun: Ciotti, qui «doit constamment […] préciser» qu’il «n'est pas membre de la Droite populaire»; Tabarot, «la première femme présidente de commission de l'histoire de l'Assemblée» (aux affaires culturelles); Chartier, «une des voix de François Fillon»; Riester, qui «figure parmi les plus prolixes auteurs de communiqués rue La Boétie»; Rosso-Debord, «spécialiste des questions du handicap et de la dépendance»; Huyghe, qui se «concentre […] sur son travail parlementaire» et «les communiqués de réaction» à la gauche depuis sa défaite aux municipales face à Martine Aubry en 2008.

Le même Figaro consacrait le 31 octobre un article à la préparation de la campagne expliquant que Sarkozy «aimerait […] convier régulièrement à l'Élysée de jeunes élus talentueux (Christophe Béchu, Éric Ciotti, Arnaud Danjean, etc.)», des «nouvelles têtes» qui ne sont «pas usées par le pouvoir» et «sauront se battre» pendant la campagne, selon les mots de son entourage.

Le Monde a lui analysé mi-octobre la multiplication des cellules de riposte par la majorité, au risque de la cacophonie. En plus de celle de Brice Hortefeux, Jean-François Copé a en effet monté la sienne —où figurent Valérie Rosso-Debord, Sébastien Huyghe et Franck Riester— et a également créé une troisième cellule «plus épisodique» chargée d’«harmoniser les éléments de langage des ténors susceptibles de s'exprimer dans les médias»… et qui recoupe en partie la cellule Hortefeux.

Retrouvez ceux qui feront 2012 sur Wikipol.

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters