Life

Pourquoi les goths vieillissent bien

Slate.fr, mis à jour le 27.10.2011 à 13 h 25

une poupée goth. ratanx via Flickr CC License by

une poupée goth. ratanx via Flickr CC License by

Pourquoi reste-t-on plus longtemps goth que punk ou raveur? Paul Hodkinson, directeur adjoint du département sociologie de l’université du Surrey (Royaume-Uni), s’est intéressé à cette question dans une étude que relaie le Guardian.

Pour cela, il a interviewé à nouveau des «goths» qu’il avait déjà rencontrés à la fin des années 90, et s’est rendu compte que «alors que beaucoup de gens impliqués dans des sous-cultures jeunes tendaient à s’en éloigner passé 20 ans», eux avaient plus tendance à «rester impliqués», que ce soit dans leur apparence (cheveux et habits noirs, visage pâle, maquillage marqué sur les yeux), dans leur intérêt pour la musique et le style goth ou par un caractère plus attiré par «le côté sombre de la vie».

Parmi les explications qu’il avance, le fait que poursuivre ses études ou mener une carrière est connoté moins négativement au sein de la culture goth que dans d’autres:

«C’est une sous-culture plutôt "classe moyenne", donc malgré les sorties et l’immersion dans la musique, les goths ont toujours eu un regard plutôt positif sur les gens qui réussissent leurs études.»

En ce qui concerne le monde du travail, Paul Hodkinson a interrogé son échantillon sur l’éventualité qu’ils doivent un jour adopter son look:

«Je leur ai même soumis des scénarios où ils ne pourraient pas porter certaines choses. Je m’attendais à ce qu’ils me disent qu’ils devraient partir, mais ils ont répondu qu’ils devraient prendre cela sérieusement en considération.»

L’étude de Paul Hodkinson a été publiée en juin sous le titre «Ageing in a spectacular ‘youth culture’: continuity, change and community amongst older goths», dans le British Journal of Sociology. Dans le résumé, le chercheur estime que l’étude du destin des participants à une culture jeune une fois qu’ils sont devenus adultes a été jusqu’ici «largement négligée» et affirme que son but est d’examiner comment il est possible de concilier la participation à une culture et les éléments «matériels, domestiques et physiques» d’une vie d’adulte.

Boing Boing, un des rares médias à également relayer l’étude, la résume lui en une phrase courte: «Les goths vieillissent bien». Un constat avec lequel Paul Hodkinson, dont le site personnel montre le visage barré d’une mèche noire et d’un piercing au menton, sera sûrement d’accord: sur ce site, il publie la playlist d’un DJ set qu’il a donné à l’International Gothic Association Conference en 2009. Au programme, Interpol, les Chameleons, Bauhaus, les Sisters of Mercy

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte