Monde

L'armée américaine infiltrée par 53 gangs selon le FBI

Slate.fr, mis à jour le 27.10.2011 à 14 h 49

Des marines américains en Irak, le 21 octobre 2011. REUTERS/Ho New

Des marines américains en Irak, le 21 octobre 2011. REUTERS/Ho New

De nombreux membres de gangs s'engagent dans l’armée américaine selon un rapport du FBI relayé par le Washington Examiner. Or pour le FBI cette infiltration massive constitue une «menace criminelle significative».

Le FBI note que si des membres de gangs veulent intégrer l’armée, ce n'est pas forcément avec de mauvaises intentions, c’est d’ailleurs pour beaucoup une alternative à la prison. Ils sont en effet nombreux à vouloir échapper au monde de la rue et s’engagent donc dans l’armée américaine, explique  le site Military.com. Mais ils retrouvent souvent l’univers des gangs. Au contraire, d’autres visent précisément les services de l’armée où il y aura le plus de combats, et surtout des entraînements de tirs, d’après l’étude du FBI qui dénombre pas moins de 53 gangs différents:

«L’infiltration de l’armée par les gangs constitue une menace criminelle importante, dans la mesure où des membres d’au moins 53 gangs ont été identifiés dans des installations militaires aux Etats-Unis et dans le monde.»

Le rapport montre que toutes les branches de l’armée américaine sont touchées par ce phénomène. Mais les plupart des membres de bandes rejoignent l’Armée de terre, l’Armée de réserve, ou bien la Garde nationale américaine.

L’univers de l’armée se révèle souvent être un mauvais environnement pour ces recrues particulières. La confrontation des différentes bandes au sein des services ou des régiments fait que bien souvent ceux qui avaient fait table rase de leur passé de gangster décident finalement de renouer les anciens liens et de rejoindre leurs gangs qui continuent d'exister dans l'armée.

De plus, quelles qu’en soient les causes, le mélange entre entraînement militaire et tensions entre bandes rivales peut être explosif, explique Military.com, surtout quand les compétences acquises à l’armée servent après dans le civil:

«Les membres gangs qui reçoivent un entraînement militaire constituent une réelle menace pour la discipline en raison de leur aptitude à combattre et à manier des armes, aptitude qu’ils transmettent ensuite aux autres membres de leurs gangs.»

Ce rapport, qui est le troisième depuis 2005, précise que le nombre de gangs est en nette augmentation. L’étude de 2005 ne mentionnait aucune bande ayant infiltré l’armée américaine, mais celui de 2009 en listait déjà 19.

Le FBI détaille aussi le cas de trois anciens Marines qui ont été arrêté à Los Angeles pour avoir revendu des fusils d’assaut à un gang. Un soldat des forces spéciales américaines a aussi été attrapé au Colorado en train de faire rentrer dans le pays des mitrailleuses qui venaient d’Irak et d’Afghanistan.

La Division d’investigation pour les affaires criminelles dans l’armée (CID) s’intéresse aussi à la montée de la criminalité liée à l'augmentation du nombre de  gangs. Elle révèle en 2005 que 9 crimes dus à la guerre des gangs ont eu lieu dans l’armée, alors qu’en 2004 il n’y en avait eu que 4, et que ce chiffre était en constante baisse depuis plusieurs années.

 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte