Culture

Un procès contre Arianna Huffington sur l'origine du Huffington Post? C'est possible

Temps de lecture : 2 min

Arianna Huffington aux Webby Awards à New York, le 14 juin 2010. REUTERS/Lucas Jackson
Arianna Huffington aux Webby Awards à New York, le 14 juin 2010. REUTERS/Lucas Jackson

Un juge new-yorkais vient de décider que le procès contre Arianna Huffington et son partenaire dans la création du Huffington Post Ken Lerer était recevable, rapporte le site spécialisé Paid Content.

En novembre 2010, deux stratèges démocrates ont déposé une plainte contre le Huffington Post, lancé en 2005, accusant Arianna Huffington et Ken Lerer d'avoir volé leur idée sans les inclure ensuite dans le projet, rapportait à l'époque Politico.

D'après la plainte de Peter Daou et James Boyce, «l'image d'Huffington et Lerer par rapport au Huffington Post est fondée sur des impressions fausses et des erreurs: ils ont présenté les idées de journalisme en ligne et les plans de Peter Daou et de James Boyce comme s'ils étaient les leurs pour récolter de l'argent pour le site et améliorer leur image, et ont rompu leurs promesses de travailler avec Peter et James pour développer le site ensemble».

Arianna Huffington et Ken Lerer avaient répondu dans un communiqué à Politico qu'ils avaient décidé de ne pas monter l'entreprise ni d'engager ces deux hommes six ans plus tôt, et que ceux-ci n'avaient rien eu à faire dans la création, le financement ou la construction du Huffington Post. «Ils concoctent désormais une combine en disant qu'ils possèdent une partie de l'entreprise», après avoir, d'après Huffington et Lerer, tenté de trouver un arrangement financier avec le Huffington Post.

Dans la période du pré-procès, Arianna Huffington et Ken Lerer ont ensuite demandé que la plainte soit rejetée, mais le juge new-yorkais Charles Ramos, après avoir considéré la demande, a décidé que la plainte était recevable.

Une loi de l'état de New York permet en effet aux gens de poursuivre en justice quelqu'un s'ils estiment que cette personne leur a volé une idée qui était à la fois nouvelle et concrète.

Dans sa décision, le juge a souligné qu'Arianna Huffington avait elle-même concédé la nouveauté de son idée en affirmant dans une interview à Playboy en 2006 qu'il y avait «un énorme avantage à être les premiers à faire quelque chose... Nous étions le premier hybride d'un blog de news et de groupe».

Cette petite victoire –le juge a rejeté des plaintes parallèles des deux stratèges– signifie qu'il peut y avoir procès, pas que ce procès sera gagné par les deux démocrates, ni même qu'il aura nécessairement lieu. Huffington et Lerer pourraient décider de trouver un accord financier avec eux.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Le 10 octobre 2011, Arianna Huffington a annoncé le lancement prochain d'un Huffington Post français, en partenariat avec Le Monde.

Newsletters

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

Grâce notamment à l'interprétation toute en finesse de ses deux actrices principales, le film le plus accompli d'Almodóvar depuis une bonne décennie compose une émouvante, subtile et finalement joyeuse carte des émotions.

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Les cerveaux derrière le musée imaginé pour héberger l'œuvre digitale de Beeple à 69 millions de dollars révèlent en exclusivité pour Slate.fr les fondations du projet qui pourrait modifier notre rapport à l'art –et l'avenir du web.

Virgil Abloh, visionnaire météorique de la mode

Virgil Abloh, visionnaire météorique de la mode

Le directeur artistique de la maison Louis Vuitton est mort à l'âge de 41 ans.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio