Monde

La Grande-Bretagne propose de supprimer le 1er mai

Slate.fr, mis à jour le 21.10.2011 à 16 h 33

drapeau de Grande-Bretagne sjdunphyvia Flickr CC License by

drapeau de Grande-Bretagne sjdunphyvia Flickr CC License by

La fête du travail des Britanniques –célébrée comme en France le 1er mai– est propice aux manifestations et revendications syndicales. Pour cette raison, le ministre conservateur du tourisme John Penrose propose d’éliminer ce jour férié et de le remplacer par le 21 octobre, selon un article de myeurop.info. Le 21 octobre 1805, jour de la victoire de Trafalgar, les Britanniques conduits par Nelson avaient battu les troupes napoléoniennes lors d’une célèbre bataille navale.

D’un point de vue économique, ce remplacement permettrait d’allonger la saison touristique, et de couper court aux embouteillages et désagréments pour les touristes qu’engendrent les revendications du 1er mai.

Outre-Manche, cette proposition a déclenché la colère des syndicats, notamment celle de Paul Kenny, secrétaire général du syndicat GMB, qui explique que «la vraie motivation, c'est que les anciens écoliers des écoles privées qui sont au gouvernement sont opposés au 1er mai pour des raisons idéologiques».

Une consultation publique doit avoir lieu pour opérer ce remplacement de jour férié qui pourrait voir le jour en 2013 selon myeurop.info.

En Espagne, pour des raisons économiques également, il est question de déplacer les jours fériés ayant lieu en milieu de semaine au lundi ou au vendredi afin que les Espagnols restent compétitifs et n’en profitent pas pour prendre des congés de quatre-cinq jours, mais trois seulement.

En dépit du fait que le 1er mai soit célébré –comme fête des travailleurs– dans de nombreux pays du monde, peu de pays européens la considèrent comme une célébration importante. Aux Pays-Bas par exemple, on célèbre la reine, pas le travail. Ce jour de la reine (Koninginnedag) est fêté depuis 1949 dans tout le royaume des Pays-Bas –îles des Antilles néerlandaises (Curaçao, Aruba et Saint-Martin) comprises. Il correspond au jour de l'anniversaire de celle-ci.

En Angleterre également, c’est le jour de l’anniversaire de la reine (ou du roi) qui est considéré comme l’équivalent de la fête nationale britannique. Mais alors que Elisabeth II d’Angleterre est née le 21 avril, que son grand-père Edouard VII était né le 9 novembre, leur anniversaire est fêté mi-juin, pour éviter le froid et la pluie depuis le début du XXe siècle.

Un article du Guardian explique justement que si la proposition de John Penrose entrait en vigueur, les Britanniques perdraient au change pour des raisons climatiques: alors que le mois de mai comptabilise environ 190 heures d’ensoleillement et 56mm de pluie, celui d’octobre n’en a que 100 heures, et il tombe 84mm de pluie.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte