Life

VIDÉO Les plus belles filles d'Occupy Wall Street ne font pas l'unanimité

Slate.fr, mis à jour le 20.10.2011 à 11 h 47

Capture d'écran du Tumblr «Hot Chicks of Occupy Wall Street»

Capture d'écran du Tumblr «Hot Chicks of Occupy Wall Street»

On connaissait les célébrités et les intellectuels qui supportent le mouvement «Occupy Wall Street», un de ses financeurs qui n'est autre qu'un ancien vice-président du New York Mercantile Exchange, un jeune homme demandant sa compagne en mariage... Voici à présent les filles les plus sexy du mouvement qui entend porter haut la voix des 99%. Rapidement taxée de sexiste par des féministes, l'initiative, qui a donné lieu à une vidéo devenue virale, est justifiée par ses créateurs, un jeune cinéaste originaire de Washington DC, Steven Greenstreet et quelques amis, comme une façon alternative de rallier des soutiens à une cause qui n'a trouvé que peu de répondant dans le champ politique américain. Le site Salon lui a posé quelques questions de lecteurs.

 

Hot Chicks of Occupy Wall Street from Steven Greenstreet on Vimeo.

«Notre idée originale était plutôt immature: des photos de filles sexy en train de protester, des vidéos d'elles en train de jouer de la batterie tournées en slow-motion, etc. Mais, quand nous sommes arrivés à Zuccotti Park à New York, l'idée a rapidement évolué. Il y avait une grande énergie dans l'air, une chaleur humaine, et les voix que nous avons entendues étaient passionnées et pleines d'espoirs», témoigne Steven Greenstreet. La vidéo en question fait parler ces jeunes femmes en s'attardant sur leurs lèvres, leurs cheveux et s'attache à montrer «l'aspect sexy de la protestation contre la corruption», écrit le réalisateur sur le Tumblr.

Le concept du Tumblr a été vivement rejeté par une partie de la blogosphère, dont le site féministe Jezebel, qui y voit une déformation de la réalité et une objectification des femmes filmées.

«Les femmes qui ont choisi de protester ne sont pas ici pour être sexy. Elles sont là pour changer les esprits. Et ne pas savoir écouter leur message car vous êtes distraits par leurs impeccables pommettes n'est pas une aubaine pour le mouvement mais le fait de personnes qui ne pensent qu'à leurs désirs sexuels.»

Pour autant, une des femmes filmées a envoyé un mail à Steven Greenstreet le remerciant d'avoir «capturé la version féminine de l'histoire» en réalisant une vidéo «pleine d'humour».

En guise de réconciliation des sexes, le blog du New York Times Magazine, The 6th Floor, a proposé une galerie photo des «beaux gosses sous-estimés de Wall Street». Le site Queerty fait également part des plus beaux mâles torses nus d'«Occupy Wall Street».

Il semblerait que Steven Greenstreet n'ait pas été le seul à remarquer le potentiel cinématographique/télévisuel des révolutionnaires en herbe puisque une agence de casting pour une émission de la chaîne MTV, The Real World a posté une publicité sur le site de petites annonces Craigslist à l'attention de ceux qui voudraient y participer.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte