Culture

Amélie Poulain, 10 ans après, toujours un carton

Temps de lecture : 2 min

Montmartre Valdiney Pimenta via Flickr CC License by
Montmartre Valdiney Pimenta via Flickr CC License by

Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain a fait un carton il y a 10 ans au cinéma et continue de faire rêver en 2011. Au-dessus de la rue Lepic à Paris, que l’on traverse souvent dans le film, la présence d’un panneau «bienvenue dans le quartier d’Amélie Poulain» en atteste.

Les clés de son succès longue durée? Selon l’article du Guardian, ce sont les ingrédients du film –nostalgie et rêve– qui sont intemporels.

Bande annonce du Fabuleux destin d'Amélie Poulain

Avec Montmartre, ses crèmes brulées, ses petits bistrot, l’univers d’Amélie Poulain, cette jeune fille un tantinet voyeuriste, jouée par Audrey Tautou, donne à voir un Paris nostalgique et un peu «old school». Il n’a donc pas besoin de s’adapter au XXIe siècle, puisqu’il est par nature hors du temps, et exclusivement réservé aux rêveurs.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

A sa sortie, le film français de Jean-Pierre Jeunet fut un succès incroyable qui a permis de récolter 173,9 millions de dollars dans le monde. Troisième film le plus projeté à l’international, (derrière La vie est belle par exemple) Amélie –comme il s’appelle à l’étranger– a fortement contribué à l’expansion des films grand public des années 2000 non anglophones dans le monde, tout comme Slumdog Millionnaire (indien), La vie des autres (allemand) qui l’ont suivi.

Newsletters

«Ailleurs, partout» et «Ziyara», trajets de vie et de mémoire

«Ailleurs, partout» et «Ziyara», trajets de vie et de mémoire

Le film d'Isabelle Ingold et Vivianne Perelmuter invente un émouvant dispositif visuel et sonore pour faire éprouver le gouffre ouvert par les phénomènes migratoires actuels. Celui de Simone Bitton chemine parmi les traces d'un monde disparu, qui interroge le présent.

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

Le film de Mohammad Rasoulof assemble quatre récits en forme de contes contemporains pour faire éprouver comment l'usage de la peine de mort par un régime répressif contamine chacun.

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

Grâce notamment à l'interprétation toute en finesse de ses deux actrices principales, le film le plus accompli d'Almodóvar depuis une bonne décennie compose une émouvante, subtile et finalement joyeuse carte des émotions.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio