Monde

Un député espagnol attaque le FBI pour l'avoir «utilisé» pour un portrait de Ben Laden

Slate.fr, mis à jour le 12.10.2011 à 11 h 05

un portrait de Gaspar Llamazares figurant en ouverture de son site officiel (DR).

un portrait de Gaspar Llamazares figurant en ouverture de son site officiel (DR).

Un député espagnol va porter plainte contre le FBI pour avoir utilisé son visage pour dessiner un portrait robot d’Oussama ben Laden. Elu de la formation de gauche Izquierda Unida, Gaspar Llamazares l’a annoncé lundi sur la radio publique Cadena Ser:

«Je vais poursuivre le FBI car il n’a pas corrigé cette image et a seulement présenté de modestes excuses à contrecœur. Je veux rappeler que les deux personnes dont le portrait a été dressé en utilisant des éléments de mon visage ont depuis été assassinées.»

Le site internet du quotidien El Pais précise que le visage de Llamazares avait servi pour créer une photo «actualisée» de Ben Laden, «distribuée et publiée sur le site web du FBI pour montrer à quoi ressemblerait un Ben Laden vieilli». L’AFP rappelle de son côté que «le FBI avait alors assuré qu'un technicien avait fait appel "de sa propre initiative à des images de Google" pour s'aider à composer ce portrait-robot actualisé de Ben Laden, car il "n'était pas satisfait des solutions offertes pour les cheveux par le programme"».

En plus d’Oussama Ben Laden, tué par l’armée américaine au Pakistan, le visage de Llamazares a aussi été utilisé pour créer un portrait robot de Atiyah abd al-Rahman, le numéro 2 d’al-Qaida, tué au Pakistan en août.

Par ailleurs, selon l’agence espagnole EFE, cette erreur circulerait toujours puisque «le dernier photomontage du FBI qui a utilisé le visage de Gaspar Llamazares pour récréer l’image d’un Ben Laden vieilli a été distribué vendredi dernier et publié sur la page web du FBI». Une information qu’a néanmoins démentie un porte-parole de Izquierda Unida.

El Pais rappelle aussi comment le FBI avait présenté ses excuses: via une lettre remise au député en janvier 2010 à l’ambassade des Etats-Unis où l’agence s’excusait de cet «événement malheureux» et de «toute la publicité non désirée et les conséquences personnelles» qu’elle avait pu avoir. 

Le porte-parole de Izquierda Unida a expliqué que l’affaire avait au départ été confiée à des avocats américains mais que ceux-ci se sont au final désistés, et qu’elle a donc été transmise à un cabinet espagnol qui cherche quelle est la meilleure manière de porter plainte.

Ironiquement, le site personnel de Gaspar Llamazares s'ouvre sur un écran de contrôle digne d'un film d'espionnage et sur lequel figure un portrait de lui en noir et blanc qui ressemble fortement à un portrait-robot.

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte