Life

Une moto qui carbure à l'excrément humain

Slate.fr, mis à jour le 07.10.2011 à 10 h 35

TOTO

TOTO

La recherche de nouvelles sources d'énergie n’a pas de frontières. Le plus grand constructeur de toilettes au Japon a conçu une moto qui fonctionne à partir de l’énergie produite par les excréments humains. Le siège du TOTO Toilet Bike Neo ressemble à un siège de toilette normal et avance grâce à un bio-gaz produit par la fermentation de la matière organique humaine en l’absence d’oxygène, raconte le site TreeHugger.

Et ce n’est pas l’unique caractéristique originale de ce vélo: pendant le trajet, il affiche des messages grâce à des diodes électroluminescentes, joue de la musique et parle à l’image d’autres toilettes de la marque TOTO.

Ce n’est pas la première fois que la matière fécale est transformé en énergie. Certains l’ont surnommé le «nouveau charbon» et il pourrait, sous peu, permettre à un motard de réaliser un tour du Japon, avec un départ du siège de la compagnie à Kitakyushu, en un mois dans le cadre du projet TOTO Green Challenge. Le but de l'opération: montrer au grand public des moyens innovants de contribuer à la réduction des émissions des gaz à effet de serre à 50% d’ici 2017. Tree Hugger émet toutefois quelques doutes : est-ce que le motarddoit faire ses besoins en conduisant pour que le vélo avance? Que se passe t-il quand des excréments ne sont plus produits? Qu’en est-il de l’odeur dégagée par l’énergie produite? Citant un article du quotidien japonais Asahi, une internaute souligne à Gawker que, pour que la moto fonctionne bien, le cycliste ne devra pas déféquer et conduire le vélo simultanément.

Les excréments, tant ceux des humains que des animaux, constituent un nouvel objet d'attention pour la recherche scientifique. Google vient d'appuyer financièrement un projet de l'université de Duke consistant à transformer en électricité le méthane dégagé par le fumier en décomposition de cochons. Toutefois, dans ce cas précis, il ne s'agit pas d'énergie plus «verte», le méthane dégageant un gaz à effet de serre plus puissant que celui dégagé par le dioxyde de carbone. La designer Noa Lerner a pensé un concept de toilettes portables, permettant de transporter de la matière fécale pour l'amener dans un centre de collecte qui se chargera de transformer les barils d'excréments en énergie.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte