Monde

Poutine veut-il recréer l'Union soviétique?

Slate.fr, mis à jour le 05.10.2011 à 18 h 51

Vladimir Poutine s’entraîne au tir à Moscou, le 8 novembre 2006. ITAR TASS / REUTERS

Vladimir Poutine s’entraîne au tir à Moscou, le 8 novembre 2006. ITAR TASS / REUTERS

Le Premier ministre russe Vladimir Poutine a lancé mardi 4 octobre l’idée de créer une «Union eurasiatique» composée d’anciens Etats soviétiques qui ressemblerait à l’Union européenne.

Poutine a déclaré que le but était de «créer de vraies conditions pour changer la configuration géopolitique et géoéconomique de tout le continent et d’avoir un effet positif mondial», selon la BBC.

De nombreux pays que Poutine voudrait voir intégrer sa nouvelle union vont déjà dans cette direction. La Russie, la Biélorussie et le Kazakhstan sont déjà prêts à se lancer dans une intégration économique sur le modèle de l’Union européenne et devraient introduire des règles de marché et des régulations communes au début de l’année 2012. Le Kirghizistan et le Tadjikistan devraient également rejoindre le groupe.

Le Daily Mail souligne qu’étant donné le fait que la proposition vient de Poutine, elle sera sûrement analysée par certains comme une tentative de recréer l’Union soviétique, une accusation que poutine a tenté de démentir à l’avance.

«Il n’y a absolument aucune discussion autour de la recréation de l’URSS», a-t-il déclaré dans une tribune dans le journal russe Izvestia, avant d’ajouter que la nouvelle alliance viendrait concurrencer les Etats-Unis, l’Union européenne et l’Asie en tant qu’«un des pôles du monde moderne, servant de lien efficace entre l’Europe et la région dynamique de l’Asie pacifique».

Selon Pierre Rousselin, qui tient le blog Géopolitique sur le site du Figaro, l’objectif de Poutine n’est pas de recréer l’Union soviétique mais de se positionner par rapport à la Chine:

«Il ne s'agit pas de recréer l'empire soviétique mais plutôt de répondre à la concurrence chinoise en Asie centrale. […] La spectaculaire émergence de la Chine a transformé les relations entre les deux pays. Le rapport de force s'est inversé. Alors que la Russie n'est que le 10e partenaire commercial de la Chine, la Chine est devenue, en 2010, le premier partenaire de la Russie. En Asie centrale, la compétition est alimentée par les besoins énergétiques de la Chine.»

Poutine a été deux fois président de la Russie avant qu’une restriction sur le nombre de mandats consécutifs ne l’ait obligé à se retirer en 2008, laissant le poste de chef de l’Etat à son protégé Dmitri Medvedev. Poutine a récemment annoncé son intention de se représenter à la présidence du pays avec le soutien de Medvedev, devenant de fait quasiment assuré de reprendre les rênes du pays lors des prochaines élections, en mars 2012.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte