Monde

ONU: veto de la Chine et de la Russie sur une résolution contre la Syrie

Temps de lecture : 2 min

Banyas Demos/Syria-Frames-Of-Freedom via Flickr
Banyas Demos/Syria-Frames-Of-Freedom via Flickr

La Chine et la Russie ont opposé leur véto à une résolution de l'ONU qui condamnait la Syrie pour sa répression des manifestations anti-gouvernementales, rapporte la BBC.

La résolution avait été rédigée par la France, l'Angleterre, l'Allemagne et le Portugal, qui l'avaient «adoucie» plusieurs fois pour essayer d'éviter un tel veto: elle ne comportait plus par exemple de références explicites à des sanctions contre Damas.

Mais Moscou et Pékin ont tout de même refusé la résolution, parce qu'elle ne précisait pas qu'il n'y aurait pas d'intervention militaire en Syrie. Le Brésil, l'Inde, l'Afrique du Sud et le Liban se sont abstenus.

L'ambassadeur russe a affirmé que la résolution restait inacceptable:

«Ce n'est pas à Paris, Washington ou Londres de décider de la légitimité des dirigeants dans le monde arabe ou ailleurs. Nous avons vu cela en Côte d'Ivoire, puis en Libye et maintenant une nouvelle fois en Syrie

Un refus qui met «un coup d'arrêt aux efforts de l'Europe et des Etats-Unis qui tentent depuis plusieurs mois d'isoler la Syrie au sein de l'ONU», analyse RFI.

Newsletters

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 14 au 20 septembre

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 14 au 20 septembre

Plongée dans la logorrhée du président américain.

La génération Z ne consomme pas de la même façon aux quatre coins du monde

La génération Z ne consomme pas de la même façon aux quatre coins du monde

Si les jeunes nés après 1997 partagent un intérêt commun pour certaines grandes marques, ils ne constituent pas une cible marketing homogène selon les pays.

Privée de dollars, l'Argentine parie sur les cryptomonnaies

Privée de dollars, l'Argentine parie sur les cryptomonnaies

La capitale Buenos Aires serait la deuxième ville la plus crypto-friendly au monde.

Newsletters