France

Ils voteront à la primaire, mais pas PS au premier tour

Slate.fr, mis à jour le 02.10.2011 à 15 h 48

un militant vote lors de la primaire socialiste du 16 novembre 2006. REUTERS/Eric Gaillard.

un militant vote lors de la primaire socialiste du 16 novembre 2006. REUTERS/Eric Gaillard.

Le Monde Magazine consacre un article aux électeurs qui voteront lors de la primaire des 9 et 16 octobre prochain mais ne comptent pas voter PS au premier tour de la présidentielle. Un groupe qui a son importance numérique mais se révèle assez varié: on y trouve des électeurs Verts désireux de soutenir un candidat écolo-compatible (Martine Aubry tente de les séduire) ou, à l'inverse, désirant un candidat peu écolo afin de ménager un espace à Eva Joly; des mélenchonistes voulant «gauchir» le candidat PS, qui penchent souvent pour Arnaud Montebourg; des centristes ou des UMP dissidents voulant un candidat modéré (souvent Manuel Valls ou François Hollande)...

L'article dément en revanche le «fantasme» d'un électorat de droite prêt à venir perturber la primaire, puisque la plupart des électeurs de la majorité qui viendront voter disent leur préférence pour François Hollande, pourtant bien placé dans les sondages face à Nicolas Sarkozy. C'est le cas par exemple de Denise, une chef d'entreprise marseillaise septuagénaire qui se dit «résolument de droite» et affirme que «au vu des sondages, Sarkozy risque d'être battu, alors, perdu pour perdu, autant choisir le moindre mal».

Retrouvez ceux qui feront 2012 sur Wikipol.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte