Culture

Pourquoi Brad Pitt est devenu culte

Slate.fr, mis à jour le 30.09.2011 à 17 h 47

Affiche du film Le stratège. Columbia Pictures

Affiche du film Le stratège. Columbia Pictures

Comment se fait-il que Brad Pitt soit une star aussi reconnue et aimée depuis plus de 20 ans maintenant? Sur un blog portant son nom, Anne Helen Petersen soutient que cette longévité est surtout liée à son aptitude à incarner le type de «l’homme idéal» pour nos sociétés, à symboliser une certaine vision de l’homme qui plaît beaucoup, notamment dans ses relations avec les femmes et dans ses opinions sur le multiculturalisme et la philanthropie.

Pourtant Brad Pitt, comme toutes les stars cultes, incarnent des idées qui semblent contradictoires. Il a par exemple publiquement divorcé de sa précédente femme, Jennifer Aniston, et s’est installée avec une autre, sans qu’on sache vraiment quand sa relation avec Angelina Jolie a réellement commencée. Ayant adopté plusieurs enfants, ce couple «épanoui» comme le montre les médias, symbole de tolérance et d'engagement, a pourtant décidé de ne pas se marier, ce qui peut paraître très «non-américain» pour Anne Helen Petersen.

Bien sûr, son statut de «Super Star» Brad Pitt ne l’a pas gagné avec ses histoires de cœur. Anne Helen Petersen explique à cet égard que les acteurs jouent volontairement ou involontairement sur deux tableaux pour acquérir autant de prestige:

  • Ils se jouent à l’écran, c’est-à-dire qu’ils jouent avec une certaine version de l’image que l’on se fait d’eux
  • Ils maintiennent une vie à la fois publique et privée qui entretient cette image.

Pour Brad Pitt cette image, avec laquelle il joue dans certains de ses films, et avec laquelle il prend parfois ses distances, c’est celle du mec charismatique, brillant et charmeur qui obtient un peu tout ce qu’il veut.  

Anne Helen Petersen fait alors une liste des films où Brad Pitt joue Brad Pitt (Thelma &Louise, Légendes d’Automne, Sept ans au Tibet, Troie et le nouveau Le Stratège), des films dans lesquels il joue un autre personnage bien opposé à l’image qu’on se fait de lui (Snatch, True Romance, Inglorious Bastards, Burn After Reading), et enfin les films dont le but est de renforcer cette image mythique (Dans la Peau de John Malkovitch et  l’Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford).

Dans USA Today on apprend que, Bennett Miller, le réalisateur du film Le Stratège, le nouveau film avec Brad Pitt, aurait pris certaines libertés par rapport à la vérité historique. D’après l’article c’est Billy Beane, le manager de l’équipe de base-ball les «Oakland Athletics», et interprété par Brad Pitt, qui récolte toute la gloire, rejetant ainsi dans l'ombre le rôle d’autres personnes clés que l’on voit moins dans le film. C’est peut-être parce que le réalisateur a vu à quel point le film marcherait mieux si Brad Pitt incarnait une nouvelle fois cette image rayonnante de lui-même qu’Anne Helen Petersen aime tant:

«Brad Pitt jouant son propre personnage, comme il le fait parfaitement bien dans Le Stratège, peut permettre à un film de devenir une superproduction mondiale. […] Si vous n’êtes pas d’accord avec moi, allez voir Le Stratège: humour, bonhommie, mélange de connard et de charisme, passé de golden-boy, regards émouvants.»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte