Economie

Le trader qui rêve de la récession est-il un hoax?

Slate.fr, mis à jour le 27.09.2011 à 17 h 32

Alessio Rastani est-il un vrai trader, aussi cynique qu'honnête, ou bien un faux trader, en fait membre des Yes Men, ces activistes qui cherchent à dénoncer de grands problèmes sociaux au moyen d'infiltrations très médiatisées?

Lundi 26 septembre, interview d'un «trader indépendant» (qui ne travaille pas pour une banque) sur la BBC. Alessio Rastani confesse:

«Je vais me coucher tous les soirs et je rêve d'une autre récession. Je rêve d'un autre moment juste comme celui-ci. Pourquoi? Parce que les gens n'ont pas l'air de s'en rappeler, mais la Dépression des années 30, ce n'était pas juste un krach des marchés, il y avait des gens qui étaient préparés pour gagner de l'argent sur ce krach [...] c'est une opportunité.»

Il explique sans ciller que «les gouvernements ne dirigent pas le monde, Goldman Sachs dirige le monde», et prévient que «l'épargne de millions de gens va s'évanouir dans la nature» et que les téléspectateurs devraient donc «se préparer».

Voir la vidéo ci-dessous:

Ses propos ont laissé les présentateurs sous le choc, et certains télespectateurs dans le doute. Des internautes se sont méfiés de la candeur du personnage, se demandant s'il ne faisait pas partie des Yes Men. Un des Yes Men avait réussi à se faire passer pour un porte-parole de Dow Chemicals en 2007, justement sur la BBC.

Le Guardian a rapidement relevé que s'il s'agissait d'un hoax, il était fort élaboré: le site de Rastani (hors-ligne au moins depuis son interview), est enregistré depuis février 2010. Son compte Twitter est actif depuis deux ans, relève The Journal, et il a été cité dans un article de France 24 sur les relations entre hommes et femmes en Iran en octobre 2010.

The Journal n'élimine pas totalement la possibilité d'un canular monté par les Yes Men, puisque l'organisation est connue pour préparer minutieusement et dans les moindres détails leurs interventions, mais cela reste peu probable.

Le chef de la rubrique business de la BBC a expliqué sur son compte Twitter avoir à nouveau parlé au trader ce mardi matin, et «autant que nous pouvons en juger, il s'agit bien d'un véritable trader indépendant, pas d'un membre des Yes Men».

Contacté par le magazine financier Forbes et interrogé sur les Yes Men, Rastani a répondu:

«Honnêtement, je n'ai aucune idée d'où cette rumeur sort. L'interview que j'ai faite hier était l'une de mes premières en direct. Je ne sais pas pourquoi ils pensent que c'est un hoax. Non, je suis absolument un trader. J'ai des amis traders qui peuvent vous le dire. Un de mes mentors est un trader auteur de best-sellers. Tout le monde me connaît.»

Les activistes ont eux-même réagi sur leur blog, dans un billet très direct:

«Nous n'avons jamais entendu parler de Rastani. Ce n'est pas un Yes Man. C'est un vrai trader qui, pour une raison ou pour une autre, est plus honnête que d'habitude.»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte