Life

Une carte des appellations viticoles françaises sous forme de plan de métro

Slate.fr, mis à jour le 27.09.2011 à 11 h 01

détail de la carte des appellations viticoles françaises sous forme de plan de métro par David Gissen (De Long Company).

détail de la carte des appellations viticoles françaises sous forme de plan de métro par David Gissen (De Long Company).

C’est le genre de plan de métro qui fera rêver tous les Parisiens: on peut monter à la station Vosne-Romanée et descendre à Chassagne-Montrachet après être passé par Pernand-Vergelesses, Aloxe-Corton et Meursault. Il s’agit en effet d’une carte des appellations viticoles françaises en forme de plan de métro créée par l’historien et théoricien de l’architecture David Gissen. Commercialisée par l’éditeur spécialisé De Long, elle mentionne aussi les différentes variétés de raisin et les grandes villes.

L’auteur a été interviewé début septembre par le blog Edible Geography (dont l’interview a été reproduite par The Atlantic) et affirme avoir voulu traduire de façon simple «le vin dans la langue des villes et de la vie urbaine» alors qu’il est dominé par une «esthétique pastorale»:

«Je pensais qu’une carte serait la meilleure façon de commencer à comprendre le goût d’un vin en fonction de l’endroit où il est produit. […] Si vous regardez la plupart des livres sur le sujet, les cartes ressemblent à celles qu’un explorateur utiliserait. Ce sont des vues cartographiques extrêmement fidèles, ce qui fait que chaque région est dessinée avec des frontières découpées de façon très précise, et que vous êtes supposé comprendre qu’un terroir précis s’arrête juste au-dessus de telle autoroute, par exemple.»

Il revient également sur les enseignements qu’il a tiré de ce travail:

«Une des choses que j’ai apprises en fabriquant cette carte, c’est que toutes les "lignes", avec très peu d’exceptions, suivent des rivières ou des côtes. On ne comprend pas nécessairement, en regardant une carte normale du vin français, la centralité absolue des rivières, qui étaient les routes utilisées par les Grecs et les Romains alors qu’ils parcouraient la France en plantant du vin.»

David Gissen reconnaît bien évidemment les limites de sa carte, notamment le fait qu’elle ne reflète pas la quantité produite ni le prix pour chaque appellation («Sur cette carte, le muscadet et le Volnay coûtent exactement pareil —et pourtant un Volnay standard coûte 120 dollars et un Muscadet standard 15 dollars») mais il estime qu’«aucune carte ne montre tout».

La qualité de son travail a été saluée par le site BigThink (qui parle d'une idée «lumineuse pour les non-aficionados») ainsi que par plusieurs sites français spécialisés dans le vin, comme Œnologie, Portail des vins, Webcaviste ou encore Vitisphere, qui note néanmoins que «certaines appellations semblent tombées dans l'oubli, comme en Languedoc-Roussillon et en Corse».

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte