Culture

Tony Montana bientôt de retour

Slate.fr, mis à jour le 23.09.2011 à 18 h 28

L'acteur Al Pacino dans le film Scarface. Universal Pictures

L'acteur Al Pacino dans le film Scarface. Universal Pictures

Une nouvelle version du légendaire Scarface de Brian de Palma en préparation? C’est ce qu’a annoncé Deadline. Le site d’information spécialisé dans le cinéma précise dans son article que cette initiative vient du studio de production Universal Pictures.

L’idée d’Universel Pictures n’est pas de faire une suite mais de reprendre les deux versions du film (celle d’Howard Hughes de 1932 et la version de Brian de Palma de 1983), de garder la trame et les éléments communs pour en faire une version actualisée. En ce qui concerne l'acteur qui incarnera le nouveau Tony Montana, le mystère reste entier...

La version de 1932 mettait en scène un immigrant italien, Tony Camonte, petite frappe devenant peu à peu l’un des gros bonnets de la mafia de Chicago. Dans la version de 1983, Al Pacino incarne un immigrant cubain, le célèbre Tony Montana, qui gravit les échelons du crime organisé avant de contrôler l’ensemble du trafic de cocaïne de Miami.

Le nouveau Scarface prévu gardera ce thème central: celui de l’immigrant pauvre qui se fait un nom dans le monde du crime et du trafic de drogue et qui incarne «la poursuite d’un rêve américain détourné».

Mais a-t-on besoin d’avoir une troisième version de ce classique, réactualisé pour une nouvelle génération? Question légitime posée par Deadline quand on imagine les protestations des hordes de fans du légendaire Tony Montana. Mais qui l’est moins quand on sait que l’annonce en 1983 d’un remake du Scarface de 1932 avait suscité le même émoi parmi les fans de l’original…

Selon le Huffington Post, cette annonce s’inscrit dans la tendance actuelle d’Hollywood. En effet, avec la nouvelle version de Conan le Barbare sortie il y a quelque semaines ou encore celle par Martin Scorcese d’une autre version du film Le Joueur  de Karel Reisz, le remake est définitivement à la mode en ce moment.

Cette tendance d'Hollywood, elle se voit aussi avec toutes les reprises des films de Patrick Swayze, comme Dirty Dancing ou Point Break. Pourquoi y a-t-il autant de remakes des films de cet acteur culte des années 1980? C'est à cette question que répondaient déjà des articles relevés par Slate le 16 septembre 2011:

La raison avancée est la diversité de ses rôles: «Swayze représente un quasi-équilibre parfait entre les stars invincibles des films d’action des années 1980 et la tendance moderne des protagonistes complexes à la Peter Parker/Jason Bourne.» Un point de vue partagé par le producteur du remake de Point Break, Michael De Luca, qui a qualifié le film de «méditation zen à partir d'un film d’action plein de testostérone».

Mais, ressusciter les films iconiques de Patrick Swayze fait partie d’une plus grande stratégie commerciale de l’industrie hollywoodienne, relève les Inrocks. Un retour fortement médiatisé qui ne plaît pas aux nostalgiques des eighties et de ses blockbusters phares comme Top Gun, Footlose ou Highlander. Un article de Reuters fait le point sur les réactions indignées des internautes quand le remake de Point Break a été annoncé, comme ce tweet du faux compte @BettyFckinWhite, clin d’œil à la célébre actrice américaine de feuilletons télévisés Betty White:

«Ils refont Point Breake? Fais attention Hollywood! Le fantôme de Patrick Swayze ne va pas être content!»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte