Monde

Pour cet instructeur du FBI, l'islam est une «menace»

Temps de lecture : 2 min

FBI police: emblème / cliff1066 via Flickr CC License By
FBI police: emblème / cliff1066 via Flickr CC License By

Les révélations sur l'enseignement anti-islam du FBI à ses agents du contre-terrorisme continuent. Dans un premier billet, le blog de Wired Danger Room affirmait que l'agence apprenait ainsi à ses agents que les musulmans américains «main stream» («ordinaires») sympathisent probablement avec des terroristes ou encore que le principe de charité islamique n’est rien de plus qu’un «mécanisme fondateur du combat».

Les instructeurs montrent même des graphiques expliquant que plus un musulman est pieux, plus il a de chances d’être violent, une tendance destructive qui ne peut être inversée, selon les présentations de l’organisation:

«Toute guerre contre des non-croyants est justifiée. […] Aucun processus de modération n’est possible tant que le Coran continue à être considéré comme la parole inaltérable d’Allah.»

Danger Room revient avec encore mieux (ou pires) que des graphiques: une vidéo, où l'instructeur William Gawthrop explique lors d'une conférence de responsables de l'ordre que se battre contre al-Qaida est une «perte de temps» comparé à la menace que représente l'islam même.

Dans cette conférence, qui date de juin 2011, il affirme que la meilleure stratégie pour affaiblir les militants est de s'en prendre plus généralement à l'islam, d'affaiblir la validité des textes clés de la religion et de ses leaders.

Une opinion absolument pas partagée par d'autres professionnels du contre-terrorisme. Pour Aki Peritz, ancien analyste du Centre national de contre-terrorisme:

«C'est complètement stupide et dangereux. Si on suit cette idée, cela veut dire que nous avons des individus dans chaque agence gouvernementale, aux plus hauts niveaux, depuis la CIA jusqu'au Département de la Défense en passant par des membres du Congrès, qui font partie d'une cabale pour détruire la civilisation occidentale. Si vous croyez vraiment cela, c'est du maccarthysme sous stéroïdes.»

Les vidéos de la présentation de Gawthrop, disponibles jusque-là sur YouTube, ont été rendues «privées» juste après que Danger Room a contacté le FBI, mais pas avant que le blog ait pu faire une copie de l'une d'entre elles.

Le blog note un paradoxe: d'un côté, le message officiel du FBI affirme que les relations avec les musulmans américains sont au coeur de sa stratégie pour perturber les réseaux terroristes et que la menace principale contre les Etats-Unis vient d'al-Qaida. De l'autre, Gawthrop apprend à des agents au FBI et à des membres des forces de l'ordre qu'al-Qaida n'est pas différent du Hamas et du Hezbollah.

Le FBI affirme dans un communiqué de presse que Gawthrop n'est plus instructeur pour le FBI depuis août 2011.

Newsletters

Les suprémacistes blancs sont à l'origine de la majorité des attentats terroristes aux États-Unis

Les suprémacistes blancs sont à l'origine de la majorité des attentats terroristes aux États-Unis

Le terrorisme intérieur venant de l'extrême droite est la menace la plus persistante et la plus mortelle dans le pays.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 17 au 23 octobre 2020

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 17 au 23 octobre 2020

Assassinat de l'enseignant Samuel Paty, désignation de Saad Hariri comme Premier ministre du Liban et reconfinement en Irlande et au Pays de Galles... La semaine du 17 au 23 octobre 2020 en images.

Le président polonais Andrzej Duda testé positif au Covid-19

Le président polonais Andrzej Duda testé positif au Covid-19

Le secrétaire d'État à la présidence polonaise Błażej Spychalski a également été mis en quarantaine.

Newsletters