Sports

Fenerbahce condamné à jouer devant femmes et enfants

Temps de lecture : 2 min

Supporters lors du match fenerbahce-Manisaspor, le 21 septembre 2011.REUTERS/Stringer Turkey
Supporters lors du match fenerbahce-Manisaspor, le 21 septembre 2011.REUTERS/Stringer Turkey

Un stade de foot rempli de supporters féminins et d’enfants, c’est peut-être le rêve de tout joueur de foot… C’est en tout ce qui s’est passé mardi 19 septembre au stade Sukru Saracoglu d'Istanbul rapporte le quotidien allemand Spiegel.

Près de 41.000 fans s’étaient réunis pour assister à la rencontre entre l’équipe de Fenerbahce et Manisaspor qui s’est terminée par un match nul 1-1. Match de foot classique, à la seule différence qu’il n’y avait aucun homme de plus de 12 ans dans les gradins. Pour Yasemine Mercil, membre du bureau exécutif de l’équipe de Fenerbahce:

«C’est vraiment un jour historique, […] pour la première fois dans le monde, seuls les femmes et les enfants vont voir un match de foot».

La raison de cet événement inhabituel: l’interdiction pout tous les hommes d’assister au match en raison de nombreux actes de violence lors de la saison passée.

En juillet dernier la Fédération Turque de Football (FTF) a obligé l’équipe de Fenerbahce à jouer deux matchs à huis clos afin de sanctionner les supporters qui avaient envahi le terrain lors d’une rencontre amicale entre Fenerbahce et l’équipe ukrainienne de Shakhtar Donetsk. Finalement la FTF a préféré interdire le match aux supporters sans pénaliser ceux qui n’avaient rien fait: les femmes et les enfants.

Cette foule de supporters inhabituels n’a pas semblé déranger le capitaine de Fenerbahce Alex de Sousa:

«Ce souvenir je le garderais pour toujours. C’est assez rare de voir autant de femmes et d’enfants pour un seul match.»

Pas même le milieu de terrain de l’équipe adverse, Omer Aysan, pour qui l’atmosphère de la rencontre était «drôle et plaisante».

Slate.fr

Newsletters

Ce qu'il faut avoir en tête quand vous choisissez les activités extra-scolaires de vos enfants

Ce qu'il faut avoir en tête quand vous choisissez les activités extra-scolaires de vos enfants

Foot, natation, danse ou musique?

Supporter le Toulouse Football Club, ce drôle de sacerdoce

Supporter le Toulouse Football Club, ce drôle de sacerdoce

Alors que le club occitan joue son maintien en Ligue 1, un dernier carré de supporters tente de résister aux résultats décevants.

Les journalistes fadas de l’OM, déchirés entre passion et déontologie

Les journalistes fadas de l’OM, déchirés entre passion et déontologie

Les soirs de victoire, l’Olympique de Marseille, qui dispute ce mercredi 16 mai la finale de la Ligue Europa, met le feu à toute une ville. Mais pour les journalistes, souvent fans de l'équipe phocéenne, certaines limites professionnelles s'imposent.

Newsletters