Life

Un nouveau genre de dinosaure vient d'être identifié

Slate.fr, mis à jour le 14.09.2011 à 17 h 05

Réplique d'Ankylosaure, mai 2011. sporst via Flickr CC License by

Réplique d'Ankylosaure, mai 2011. sporst via Flickr CC License by

Un «stupéfiant» fossile de bébé dinosaure retrouvé dans un parc de Washington en 1997 par un passionné, vient d’être identifié par une équipe de paléontologues. Cette identification pourrait aider à en savoir un peu plus sur un des «chapitres manquants» de notre préhistoire, selon The Washington Post.

Les paléontologues expliquent que de nombreux fossiles de dinosaures vivant il y a plus de 110 millions d’années ont été retrouvés dans l’Etat du Maryland. Néanmoins, avant la découverte de Ray Stanford en 1997, aucun reste aussi complet de bébé de la famille des nodosauridés (à laquelle appartiendrait le fossile identifié) n’avait été trouvé.

D’après le quotidien le Baltimore Sun, le poussin, pas plus grand qu’un billet d’un dollar, s’est noyé quelque temps après son éclosion et a ensuite été enterré sous des couches de sédiments pendant toutes ces années.

Les nodosauridés, assez proches du groupe plus connu des Ankylosaures, sont des dinosaures herbivores courts sur patte possédant une longue armure tout le long du corps qui les protège des prédateurs. Alors que le bébé retrouvé mesure à peine 13 centimètres, les adultes eux pouvaient atteindre plus de 6 mètres de long.

Pour David Weishampel, paléontologue de l’université John Hopkins, cette découverte est importante pour mieux comprendre non seulement la famille des nodosauridés mais aussi les dinosaures en général:

«Maintenant nous pouvons en savoir plus sur le développement des membres et des os d’un dinosaure au début de sa vie.»

Quand Ray Stanford a trouvé le morceau de roche en 1997, il pensait avoir trouvé une empreinte de pas fossilisée. Grand collectionneur de fossiles trouvés dans la région de Washington, il s’est vite aperçu que c’était en fait les restes d’un «petit dinosaure».

Plus tard, explique le Baltimore Sun, Weishampel voit le fossile et propose alors à Stanford d’en parler dans une revue scientifique. Avec son équipe de chercheurs, Weishampel remarque sur le fossile des rainures et des bosses caractéristiques des nodosauridés, mais légèrement différentes. Ils ont ensuite utilisé un logiciel d’identification pour comparer les formes du fossile avec d’autres sous-groupes de nodosauridés, et pour Weishampel les résultats sont en fait étonnants:

«Nous avons là un nodosaure très différent de tous ceux qu’on a pu trouver, dans l’article on le décrit comme appartenant à un nouveau genre (Propanplosaurus), et on honore l’Etat dans lequel il a été trouvé grâce au nom d’espèce (marylandicus).»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte