Culture

Michael Jackson aurait pu se réfugier au Bahreïn en 2005

Slate.fr, mis à jour le 12.09.2011 à 17 h 01

Hommage à Michael Jackson Vectorportal  via Flickr CC License by

Hommage à Michael Jackson Vectorportal via Flickr CC License by

Michael Jackson aurait pu fuir la justice américaine direction le Bahreïn si cette dernière l’avait condamné en 2005 pour abus sexuels sur mineur. C'est ce qui ressort de propos de son frère Jermaine rapportés dans un entretien publié par le Times à l’occasion de la promotion de son dernier livre You Are Not Alone: Michael Through a Brother’s Eyes, et que relaie le Washington Post.

«Pourquoi aurait-il dû en prison pour quelque chose qu’il n’avait pas commis?», se justifie le frère du roi de la pop et ancien membre du mythique groupe Jackson 5. Sachant que le royaume pétrolier ne disposait pas de traité d’extradition avec les Etats-Unis, il explique avoir sollicité un ami en amont pour le prêt d’un jet privé. Son frère est convaincu que son cadet, disparu en 2009 qui n’était pas au courant de ce plan, aurait «accepté sans hésiter».

Après quatre mois de procès, le chanteur avait été disculpé des dix chefs d’accusation qui pesaient sur lui, dont les accusations de pédophilie portées à son encontre par le jeune Gavin Arvizo. Ironiquement, Michael Jackson s’était rendu au Bahreïn cette même année en tant qu’invité du fils du roi de l’émirat.



 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte