France

Faut-il écrire un livre pour être élu Président en France?

Slate.fr, mis à jour le 12.09.2011 à 16 h 40

plume DigitalParadoxvia Flickr CC License by

plume DigitalParadoxvia Flickr CC License by

Pour les prétendants à la présidentielle en France, publier un livre est devenu un passage obligé.

Dans un pays qui valorise ce qui est intellectuel, la publication d’un livre est un gage de sérieux pour les hommes qui veulent se donner une stature de présidentiable selon un article de The Economist du 10 septembre. Pourtant aujourd’hui, de tels livres ne connaissent pas un grand succès en librairie: pas un seul livre de candidat à la présidentielle n'a figuré dans le top 30 des meilleures ventes en 2010, quand les livres pour perdre du poids se vendent très bien.

François Léotard, ancien ministre de la culture, explique:

«Les personnalités politiques d’aujourd’hui écrivent des livres davantage come outils de marketing politique que par amour de la littérature».

 La sortie d’un nouveau titre assure une certaine visibilité médiatique et permet d’être invité dans les talk shows.

Un article de Marianne2 décrypte les titres choisis par les «présidentiables» pour  leurs livres-programme - acte de communication important pour rentrer dans la course présidentielle.

A gauche, Ségolène Royal, l’ancienne candidate à la présidentielle en 2007 a publié Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent des solutions (Plon), qui adopte une sémantique proche de l’ouvrage «Indignez vous», de Stéphane Hessel – best-seller de la rentrée 2010. «Ce document est le fruit de ces quatre années de travail qui remet en perspective l’ensemble de ma vision de l’avenir» explique-elle. François Hollande a publié Le rêve français (Privat), Manuel Valls L'énergie du changement. De quoi faire la différence dans les urnes le 9 octobre, premier tour de la primaire socialiste? Au centre et à droite aussi, les politiques prennent la plume pour travailler leur stature de présidentiables: François Bayrou vient de publier 2012, état d’urgence (Plon), et Dominique de Villepin Notre vieux pays (Plon).

Le seul qui n’ait pas publié cette année est le président de la République en personne. Son dernier livre préélectoral publié en 2006, Témoignage, s’était vendu à plus de 160.000 exemplaires. Même si il ne représente pas  la figure de l’homme de lettres cultivé tant chérie des Français, l’article de The Economist expose combien l’image de Nicolas Sarkozy s’améliore en ce sens depuis que Carla Bruni est à ses côtés.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte