Monde

Egypte: Israël rapatrie son ambassadeur

Temps de lecture : 2 min

Des manifestants brûlent un drapeau égyptien au Caire le 9 septembre, REUTERS/Mohamed Abd El Ghany
Des manifestants brûlent un drapeau égyptien au Caire le 9 septembre, REUTERS/Mohamed Abd El Ghany

Israël a rapatrié son ambassadeur en Egypte samedi 10 septembre après que des Égyptiens ont pénétré le bâtiment abritant la mission israélienne au Caire. Les manifestants ont jeté des documents et des drapeaux israéliens par les fenêtres et mis le feu à au moins deux véhicules près de l’ambassade, tandis que la police tirait en l’air pour disperser la foule.

Selon un responsable israélien, des commandos égyptiens ont sauvé six Israéliens bloqués dans l’ambassade, rapporte France Info.

Une poussée de violence qui «plonge l’armée égyptienne au pouvoir dans sa plus grave crise diplomatique depuis le départ de Moubarak» écrit l’agence de presse Reuters. Les Etats-Unis, qui ont versé des milliards de dollars d’aide militaire à l’Egypte depuis que le pays a fait la paix avec Israël en 1979, ont exprimé leur inquiétude.

Cette flambée de violence anti-israélienne, la seconde en cinq jours, fait notamment suite à la mort de cinq gardes frontière égyptiens tués le mois dernier lors d’une opération israélienne.

Slate.fr

Newsletters

La Russie s'est bien immiscée dans les dernières élections européennes

La Russie s'est bien immiscée dans les dernières élections européennes

Des chercheurs ont analysé l'activité de comptes Twitter associés au Kremlin.

Rome n'est plus insensible au discours de Salvini

Rome n'est plus insensible au discours de Salvini

Déçu·es par les gouvernements de gauche, de plus en plus d'habitant·es de la capitale italienne trouvent dans les propositions de la Ligue une réponse à leurs angoisses du quotidien.

Au Japon, une application pour dénoncer les frotteurs du métro cartonne

Au Japon, une application pour dénoncer les frotteurs du métro cartonne

Téléchargée plus de 200.000 fois, Digi Police devrait permettre de lutter contre le harcèlement sexuel dans les transports en commun.

Newsletters