Life

Quelle est la pire ville au monde où conduire?

Slate.fr, mis à jour le 09.09.2011 à 12 h 00

Mexico City - Tourist Bus Ride/ Carlos VanVegas via Flickr CC License By

Mexico City - Tourist Bus Ride/ Carlos VanVegas via Flickr CC License By

Vous ne supportez plus les embouteillages pour aller au travail ou rentrer chez vous? Ce que les citadins vivent n'est rien par rapport à ce que doivent supporter les habitants d'autres villes du monde, comme nous le rappelle IBM dans son étude annuelle sur la pénibilité de ces trajets quotidiens.

L'entreprise a sondé des conducteurs dans 20 villes de la planète selon les critères suivant, rapporte Gizmodo:

1) Durée des trajets

2) Temps passé dans les embouteillages

Et est-ce qu'ils sont d'accord avec les propositions suivantes:

3) Le prix de l'essence est déjà trop élevé

4) Le trafic routier a empiré

5) La conduite est en accordéon (arrêts et redémarrages constants)

6) Conduire est stressant

7) Conduire est énervant

8) La circulation affecte leur travail

9) La circulation était tellement mauvaise que les voitures se sont arrêtées

10) Ils ont décidé de ne pas prendre la voiture tellement la circulation est mauvaise.

Résultat? Les conducteurs des villes émergentes ont affirmé que le trafic routier s'est amélioré depuis 2010, mais que les embouteillages continuent d'avoir un effet plus négatif sur leur productivité et leur santé que dans les autres villes du monde, détaille IBM.

Par exemple, plus de 70% des conducteurs de Pékin, Shenzhen et New Delhi ont déclaré que la circulation était un inhibiteur clé de leurs performances à l'école ou au travail. Et plus de 60% des conducteurs de Mexico City, Shenzhen, New Delhi et Pékin ont dit avoir décidé de ne pas conduire dans le mois précédent l'étude à cause de la (non)circulation routière prévue, soit le plus grand pourcentage de toutes les villes interrogées.

Au niveau mondial, 69% des sondés ont dit que la circulation avait affecté de manière négative leur santé d'une manière ou d'une autre.

La pire ville au monde où conduire n'est pas Paris, ni Pékin qui avait remporté ce triste trophée en 2010, mais Mexico City. Paris est 13e sur 20, et Montréal celle où il est le plus agréable (ou moins désagréable) de conduire.

Voici la liste, de la pire à la «moins pire» ville où conduire:

1. Mexico City

2. Shenzhen

3. Pékin

4. Nairobi

5. Johannesbourg

6. Bangalore

7. New Delhi

8. Moscou

9. Milan

10. Singapour

11. Buenos Aires

12. Los Angeles

13. Paris

14. Madrid

15. New York

16. Toronto

17. Stockholm

18. Chicago

19. Londres

20. Montréal

Comment régler le problème des embouteillages? IBM affirme qu'il ne s'agit pas de construire plus de routes ou des routes plus larges, mais de mieux utiliser les données. Gizmodo note que l'entreprise a tout intérêt à penser ça, puisque c'est son secteur, mais que l'idée reste logique: utiliser les données pour mieux organiser la circulation dans les routes que nous avons déjà:

«Cela pourrait vouloir dire prendre une sortie plus tôt ou plus tard, ou encore rester au travail 20 minutes de plus ou en partir 15 minutes plus tôt.»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte