Monde

Et si les Pays-Bas avaient leur montagne?

Slate.fr, mis à jour le 08.09.2011 à 18 h 05

Plat pays de Hollande  Peter Nijenhuisvia Flickr CC License by

Plat pays de Hollande Peter Nijenhuisvia Flickr CC License by

Tout est parti plus ou moins d’une blague d’un journaliste proposant la construction d’une montagne artificielle haute de 2.000 mètres dans le plat pays de Hollande. Thijs Zonneveld, lui-même, ne prenait pas au sérieux son idée. Elle a pourtant déclenché un emballement national, comme l’explique un article du Dailymail du 1er septembre.

Le mini article, invitant les internautes à dessiner leur propre montagne imaginaire en Hollande, a défrayé la chronique. «Les Hollandais sont obsédés par les montagnes et y passent une grande partie de leurs vacances: en Suisse, en France, en Allemagne», explique le journaliste dans un article du Spiegel. Il poursuit:

«Je rêve qu’il y ait une montagne en Hollande depuis l’âge de 15 ans. D’ailleurs je dessinais des montagnes sur la carte de Hollande.»

La Hollande est effectivement un des pays les plus plats au monde qui a déjà fait l’objet de grands projets d’aménagement. En 1916, un ingénieur Cornelis Lely lance un chantier d’endiguement des terres –polder– alors recouvertes par la Zuiderzee  à l’issue duquel est née la province de Flevoland, la plus plate du pays. C’est là précisément qu’est prévu le projet de construction de la montagne artificielle.

Comparé aux travaux herculéens passés de drainage, Zonnerveld relativise l’ampleur des travaux de construction de la montagne, qui devraient, selon lui, être pris en charge par des investisseurs privés audacieux et en aucun cas par le secteur public. Il propose même de lui donner le nom de la personne ou l’entreprise qui investira le plus d’argent.

On peut déjà voir la montagne imaginaire sur Google Earth. Zonnerveld devrait, selon lui, rencontrer cette semaine des investisseurs privés intéressés, dont 6 des 10 plus grosses entreprises d’ingénierie mondiales pour évaluer la faisabilité du projet.

Construire une montagne? Une telle idée avait aussi été émise à Berlin en 2009. Elle devait faire 1.000 mètres de hauteur et être bâtie à la place de l’aéroport Tempelhof –réalisé par les nazis au cœur de la ville. Le projet avait rapidement été abandonné.

Hormis le prix du chantier –compris dans une fourchette de quelques milliards à 200 milliards d’euros– et les difficultés techniques, le déplacement de populations dans la province hollandaise du Flevoland ferait également l’objet de complications. Mais Thijs Zonneveld se dit conscient des difficultés et le défi ne sera, selon lui, possible que si «la totalité de l’industrie de construction hollandaise» s’y met.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte