Economie

La crise de la dette expliquée en Lego

Slate.fr, mis à jour le 07.09.2011 à 10 h 49

La crise de la dette expliquée en Lego (JPMorgan).

La crise de la dette expliquée en Lego (JPMorgan).

Vous voulez expliquer la crise de la dette à vos enfants (ou vous voulez comprendre la crise de la dette)? Le responsable des investissements de la banque américaine JPMorgan, Michael Cembalest, a pensé à vous en livrant, dans une note de recherche, un schéma pédagogique entièrement réalisé… en Lego. Un travail notamment relayé par le blogueur économique de Reuters Felix Salmon, par le site Business Insider, qui le qualifie de «génial», par le blog Mogulite, qui parle d’un «outil éducatif dingue», ou par le blog Covestor, qui évoque un «classique instantané».

Sur ce schéma, l’Espagne et l’Italie, les «mauvais élèves» de la zone euro, sont représentés par des figurines de toréador et pilote de F1, les trois principaux partis politiques allemands par des guerriers médiévaux, la Bundesbank par le dieu Wotan, le FMI par un cochon-tirelire, la France par des artistes de la place du Tertre et la Commission européenne et l’Eurogroupe par des stormtroopers de La Guerre des étoiles. Des flèches reliant chaque figurine expliquent sur qui chaque entité veut faire peser le coût des plans de sauvetage.

Michael Cembalest détaille au long des cinq pages de sa note sa motivation pour construire ce graphique: expliquer simplement une situation qui est devenue le «Berlin Alexanderplatz des crises de dette souveraines», en référence à un célèbre roman polyphonique allemand des années 1920. Il affirme avoir consulté pour ce schéma Peter Cembalest (probablement son fils), «âgé de neuf ans», et avoir voulu identifier les douze acteurs les plus à même d’affecter la situation —tout en reconnaissant en avoir oublié certains, comme la Cour constitutionnelle allemande ou l’Islande.

Sa conclusion:

«Si ce schéma frôle l’absurde, c’est aussi le cas de ceux qui maintiennent la fiction selon laquelle l’accumulation de revendications sur des dettes publiques et privées en Europe peut d’une manière ou d’une autre être arrangée.»

Une conclusion que partage plutôt Felix Salmon:

«J’aime en tout cas l’idée de faire s’asseoir tous les acteurs européens les plus importants dans une pièce avec une boîte de Lego et de leur dire de s’arranger comme cela. Les résultats ne pourraient pas vraiment être plus farcesques que ceux des tests de résistance bancaire européens.»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte