Monde

Lacoste ne veut plus voir Breivik dans ses polos

Slate.fr, mis à jour le 06.09.2011 à 16 h 09

Une photographie d'Anders Behring Breivik diffusée par la télévision Norvégienne le 23 juillet 2011. REUTERS

Une photographie d'Anders Behring Breivik diffusée par la télévision Norvégienne le 23 juillet 2011. REUTERS

Lacoste en aurait plus qu'assez de la mauvaise publicité véhiculée par Anders Behring Breivik, l'homme qui a avoué être l'auteur de la tuerie d'Oslo. Dans son manifeste, Breivik ne manque pas d'éloges pour la marque de vêtements au crocodile:

Dans sa section dédiée à la façon dont lui et les futurs membres de son armée doivent s'habiller et se comporter avec le reste de la population, il prévient ses lecteurs: «Si un livreur FedEx ou UPS vous voit portant une veste bombers, avec une coupe de cheveux militaire, des tatouages sur les bras ou le cou, debout à côté de votre jeep, vous pouvez être sûrs qu'il vous dénoncera aux autorités ou qu'il refusera de vous vendre/de vous livrer quoi que ce soit».

La méthode pour passer pour un «Européen bien éduqué et conservateur»? Porter des vêtements «Lacoste etc», qui enverront des «signaux psycho-socio-économiques» plus à même de calmer les livreurs que des marques moins chères (les soldats sont également encouragés à ne pas se teindre les cheveux en noir, à n'avoir ni tatouages ni piercing, et à conduire une Hyundai Atos grise, «une voiture vraiment gay mais très efficace pour envoyer les signaux que vous voulez envoyer à votre entourage»).

Quelques centaines de pages plus tard, dans un quiz qu'Anders Behring Breivik se fait à lui-même (...), il répond «LaCoste» (sic) à la question de savoir quelle est sa marque de vêtements préférée.

Plus tard encore, dans la partie journal de son manifeste, il raconte s'être fait dragué par une jeune femme «relativement sexy» dans le restaurant chinois d'une petite ville. Il explique:

«Les individus raffinés comme moi sont une denrée rare ici, donc j'ai remarqué que j'attire beaucoup l'attention [...] C'est la façon dont je m'habille. Il y a principalement des gens peu raffinés ou non cultivés ici. Je porte principalement les meilleurs vêtements de ma vie passée, c'est-à-dire des vêtements de marque très chère, des sweatshirts LaCoste.»

Depuis son arrestation, et après que les policiers ont refusé qu'il porte son uniforme de combat, Breivik n'accepte que de porter son sweat-shirt Lacoste rouge, expliquait d'ailleurs le Telegraph fin juillet.

La marque, qui s'était contentée jusque-là d'exprimer «une énorme émotion» et avait fait savoir que toutes ses pensées «allaient aux victimes», sans faire davantage de commentaires, a décidé de prendre des mesures.

Le journal norvégien Daglabet affirme ainsi que Lacoste a contacté la police pour que Breivik arrête de porter ses vêtements pour ses sorties publiques. La police a confirmé avoir été contactée par Lacoste, mais a décliné de préciser pour quelles raisons. Le responsable norvégien de la marque a dit ne pas avoir entendu parler de cette histoire, et a refusé d'en discuter, estimant qu'on devrait cesser de se préoccuper des vêtements de Breivik.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte