Au moins un dirigeant d'entreprise sur 25 est un psychopathe

Jack Nicholson dans le film Shining

Les psychopathes qui par nature sont charmeurs et manipulateurs ont naturellement une partie des qualités ou des défauts requis pour prendre le pouvoir dans les entreprises ou ailleurs...

Ils ne sont pas forcément ces tueurs en série qui vivent reclus, au contraire. En tout cas, une étude américaine très sérieuse menée par le célèbre professeur de psychologie new yorkais Paul Babiak et citée par le Guardian souligne que les psychopathes peuvent très longtemps dissimuler leur maladie mentale derrière leur statut et en charmant et manipulant leur entourage.

Dans un documentaire réalisé par la BBC qui sera diffusé le 7 septembre (Are you good or evil (Etes-vous bon ou mauvais)) où il révèle les conclusions de son étude, Paul Babiak explique que «les psychopathes ne sont pas vraiment les personnes que nous pensons qu'elles sont. En fait, vous pouvez vivre et même être marié avec un psychopathe pendant plus de 20 ans et ne pas savoir que c'est un ou une malade mentale dangereuse et insensible.». Les psychopathes sont capables d'infliger les pires souffrances aux autres sans éprouver de culpabilité.

Paul Babiak a découvert ce qu'il appelle les «psychopathes qui réussissent». «Une grande part du problème tient au fait que ce que nous cherchons chez nos dirigeants peut être facilement imité par les psychopathes», souligne-t-il.

Paul Babiak et le professeur Bob Hare de l'Université de Colombie britannique au Canada, un expert reconnu en psychologie et en psychopathie, ont construit un questionnaire en 111 points qui permet de découvrir les psychopathes «cachés». Bob Hare estime que pas moins de 1% des Américains peuvent être considérés comme des psychopathes.

Bien sûr, les psychopathes dirigeants d'entreprises et cadres supérieurs ne sont pas vraiment performants ou efficaces, mais ils sont capables de gravir les échelons en masquant leurs échecs et leurs faiblesses en usant de leur charme vis-à-vis de leurs supérieurs et de leurs subordonnés.

«Plus le psychopathe est atteint, meilleure est son apparence, son charisme et ses talents d'orateur [...] Bonne apparence et performance lamentable. Il faut considérer les psychopathes comme des personnes ayant à leur disposition une large palette de comportements: le charme, la manipulation, l'intimidation, tout ce qui est nécessaire pour qu'ils parviennent à leurs fins», souligne Paul Babiak .

Un psychopathe peut se mettre dans votre peau intellectuellement mais pas émotionnellement, expliquent les professeurs.

«Ils peuvent savoir ce que vous pensez, ils peuvent regarder votre langage corporel, écouter ce que vous dites, mais ils ne peuvent pas ressentir ce que vous ressentez» conclut M. Babiak. Ils ne ressentent pas la douleur des autres, c'est pourquoi parfois emportés par leur instinct destructeur ils l'infligent sans compter.