Life

Le mois d'août le plus chargé en actualité depuis dix ans

Slate.fr, mis à jour le 02.09.2011 à 11 h 17

Trois flash de l'agence Reuters diffusés sur Twitter en août 2011: la dégradation de la note de dette américaine, les évènements en Libye et la démission de Steve Jobs.

Trois flash de l'agence Reuters diffusés sur Twitter en août 2011: la dégradation de la note de dette américaine, les évènements en Libye et la démission de Steve Jobs.

Loin d’être creux, le mois qui vient de se terminer a été le mois d’août le plus chargé en actualité depuis dix ans, si l’on en croit Speakeasy, le blog médias et divertissement du Wall Street Journal. Ce dernier s’est appuyé sur Factiva, une base d’articles de presse qui appartient comme lui au groupe Dow Jones, et en conclut à une hausse indéniable (en données corrigées de la hausse annuelle moyenne) de l’activité médiatique en août:

«Il s’avère que 7,85% d’informations supplémentaires ont été publiées en août par rapport au chiffre auquel on pourrait s’attendre, la plus grande hausse sur dix ans. Le seul mois d’août qui s’en rapproche a été celui de 2004, qui avait vu une hausse de 5,37% à l’approche de l’élection présidentielle.»

Le Wall Street Journal cite également les travaux du Pew Research Center’s Project for Excellence in Journalism, qui quantifie chaque semaine la couverture de 52 médias américains et qualifie, par exemple, la période du 22 au 28 août de «semaine de grands évènements», entre la chute du régime de Kadhafi, l’ouragan Irene et le tremblement de terre sur la côte Est des Etats-Unis. Sur l’ensemble du mois, les quatre sujets les plus traités dans les médias américains ont été la crise financière, la situation au Moyen-Orient, l’élection présidentielle de novembre 2012 et l’ouragan Irene.

A noter que, parmi les évènements qu’il mentionne dans ce mois d’août très chargé (ceux que l’on vient de citer plus les émeutes londoniennes ou la démission de Steve Jobs), le Wall Street Journal en oublie un de grande importance en France: l’abandon des charges contre Dominique Strauss-Kahn.

Un événement qui ressort bien sûr beaucoup plus haut si on s’intéresse aux «unités de bruit médiatique» calculées par la société Kantar Media en ce qui concerne les médias français. Pour la semaine du 15 au 21 août (soit avant l’annonce formelle de l’abandon des charges, les chiffres de la semaine qui suit n’ayant pas encore été publiés), l’affaire DSK est le seul événement à avoir battu sur une journée la crise financière, si l’on met à part le 15 août, férié.

Selon les chiffres du Pew Research Center, sur la semaine du 22 au 28 août, Dominique Strauss-Kahn se classe quatrième du classement des personnalités qui ont fait l’actualité, derrière Mouammar Kadhafi, Barack Obama et Steve Jobs, et juste devant le gouverneur du Texas Rick Perry, qui pourrait représenter les républicains à l’élection présidentielle 2012.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte