Life

Les cours les plus bizarres de la rentrée

Slate.fr, mis à jour le 30.08.2011 à 15 h 35

Studying/ scubasteveo via Flickr CC License By

Studying/ scubasteveo via Flickr CC License By

Mathématiques, histoire, biologie, et... sociologie de Lady Gaga? Parmi les millions d'écoliers, collégiens, lycéens et étudiants qui se préparent à la rentrée scolaire, certains étudiants américains peuvent se réjouir de ce qui les attend: des cours plus loufoques les uns que les autres, repertoriés par le blog Mental Floss.

Outre le cours de «Sociologie de la célébrité et de Lady Gaga», proposé par l'université de Caroline du Sud depuis 2010 déjà (et qui précise sur sa description que «ce n'est pas un cours de Lady Gaga mais un cours de sociologie», le blog répertorie des classes de rêve, dont voici nos trois préférées:

«Physique pour des futurs présidents», à l'université de Berkeley, dont les enseignants préviennent immédiatement:

«Le titre est sérieux [...] ce n'est pas un cours sur la physique triviale. Vous apprendrez des choses généralement apprises par un physicien seulement après son doctorat. Vous devriez sortir de chaque classe en ayant le sentiment que ce que vous venez d'apprendre est important pour tous les dirigeants mondiaux (à part, peut-être, pour le cours sur la Relativité, qui est juste intéressant).»

«La radinerie, ou La Belle Vie Avec Un Dollar Par Jour» (PDF), proposé par l'université d'Alfred, dans l'Etat de New York:

«L'idée de base sur laquelle repose beaucoup de notre vie et de notre culture contemporaine est: dépense de l'argent et tu seras heureux. [...] La récente récession nous offre aussi une opportunité d'examiner de façon critique les hypothèses et valeurs de notre société de consommation. [...] Sur un plan pratique, nous examinerons les habitudes de dépenses personnelles, améliorerons nos techniques de négociations, de marchandage et de détection d'arnaque, et ferons des sorties dans des vide-greniers et des friperies. Mais au final, le cours s'intéresse moins au découpage de bons de réduction qu'à la question posée par Socrate il y a bien longtemps: Quelle est la bonne vie pour un être humain?»

«Oh, regarde, un poulet!», Accepter la distraction comme un type de savoir, classe offerte par l'université de Belmont, dont le génie du titre rivalise avec celui de sa description:

«Oh, regarde, un poulet!»... Ce cours cherchera à trouver des moyens de savoir en acceptant [des petites fourmis, qui transportent un morceau de nourriture de l'autre côté de la table] ce que signifie être un étudiant distrait [je me ferais bien un sandwich au beurre de cacahuète], ainsi qu'en [oh mon dieu! Je vais pouvoir aller à la plage cet été] développant une conscience [il faut que je me coupe les ongles] de ses sens. Le professeur enseigne à l'école de musique [c'est pas de l'eau que j'entends couler?], donc il y aura un élément lié à la musique tissé [les araignées sont extraordinaires] dans le cours [ah c'est l'aquarium derrière moi]. Ceux qui s'inscrivent à cette section pourraient même apprendre à jongler [j'arrive, il faut juste que je termine... qu'est-ce que j'étais en train de faire?].

Un cours qui aura comme compétition celui sur... «L'art de faire attention», donné par la même université!

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte