Life

L'Agence spatiale européenne veut se préparer au scénario d'Armageddon

Slate.fr, mis à jour le 18.08.2011 à 10 h 40

Zoom sur l'affiche du film Armageddon (Michael Bay, 1998)

Zoom sur l'affiche du film Armageddon (Michael Bay, 1998)

L'Agence spatiale européenne (ESA) veut être capable de réagir en cas de scénario à la Armageddon (Michael Bay, 1998), relate The Telegraph. Dans le film, des scientifiques doivent parvenir à dévier un astéroïde lancé en direction de la Terre. L'Agence spatiale veut pouvoir, si ce cas de figure se présente, être capable de lancer un satellite et de dévier l'astéroïde.

Elle va lancer en 2015 une mission appelée «Don Quichotte», dont le but sera de lancer deux satellites. L'un entrera en collision avec un astéroïde «test», l'autre récoltera des données concernant la mission.

«Une cible potentielle pour la mission sera l'astéroïde 99942 Apophis, qui n'a qu'une chance très faible —une sur 250.000— de toucher la Terre en 2036.»

Cet astéroïde avait déjà alimenté le débat sur Internet concernant la possibilité qu'il s'écrase sur Terre, comme l'expliquait Pierre Barthélémy sur le blog sciences de Slate, Globule et Télescope. Le International Business Times explique pourquoi on ne chercherait pas, comme dans le film, à détruire l'astéroïde:

«Malgré les discussions sur Internet concernant l'astéroïde Apophis, d'un demi-kilomètre de diamètre, qui devrait croiser la Terre en 2036, aucun danger n'a été détecté. […] L'idée est simple: si nous voyons un astéroïde dont la trajectoire croise la Terre, notre meilleure option est de modifier son orbite, pour ne pas qu'il nous touche. Même si l'on pourrait tenter de le faire exploser, cela laisserait une tonne de débris qui pourraient toujours tomber sur Terre.»

Le journal précise que la NASA avait déjà tenté l'expérience, avec sa mission «Deep Impact», mais celle-ci était plus destinée à collecter des informations sur la composition de l'astéroïde qu'à tenter de le dévier.

D'autre part, la NASA a réfuté les déclarations selon lesquelle la comète Elenin, qui passera près de la Terre en octobre 2011, présenterait un danger pour la Terre.

Un journaliste de Discovery News précise:

«Je doute sérieusement du fait que [cette déclaration de la NASA] calmera l'imagination débordante de certains théoriciens de la conspiration, mais la NASA a senti le besoin de répondre aux théories farfelues lancées ici et là, et de répondre aux questions les plus rationnelles

En effet, la comète de 3,5 kilomètres de diamètre doit passer à une distance de la Terre correspondant à 90 fois la distance Terre-Lune, soit 35 millions de kilomètres.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte