Culture

Reportage dans la forêt qui aurait inspiré Miyazaki pour «Princesse Mononoké»

Temps de lecture : 2 min

Zoom sur l'affiche du film Mononoke-hime
Zoom sur l'affiche du film Mononoke-hime

Yakushima, dans le sud de l'archipel nippon, aurait servi d'inspiration à Hayao Miyazaki pour son film Princesse Mononoké (Mononoke-hime). Stéphane Jarno, journaliste sur Télérama.fr, y est allé en reportage.

Il raconte sur le site son voyage sur l'île inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, en pleine saison tropicale, la visite à «Monsieur Iwakawa», le propriétaire de l'auberge qui a accueilli l'équipe du Studio Ghibli. Mais il parle aussi des hordes de touristes, «plus de 400.000 par an», et des dégradations qu'ils pourraient engendrer dans la forêt. L'histoire est accompagnée de photographies prises sur place.

La grande forêt, rebaptisée «forêt Mononoké», est un haut lieu de randonnée, qui abrite la ravine Shiratani Unsuikyo:

«Ici, tout est vert, en haut, en bas, partout. Même la lumière tamisée par les hautes frondaisons participe à ce camaïeu qui va de l'émeraude au céladon. Arbres, pierres, souches, sentier sont recouverts d'une mousse épaisse et gorgée de pluie. L'endroit est saturé d'eau, qui sourd et goutte de partout ; le moindre trou se remplit en quelques secondes. Pas un chant d'oiseau, la forêt est muette, le silence ouaté. On entend juste le clapotis des ruisseaux et la pluie qui gifle les feuilles».

» Lire l'article complet sur Télérama.fr

Newsletters

Affaire Mila, affaire Griveaux, c'est par où la sortie?

Affaire Mila, affaire Griveaux, c'est par où la sortie?

[BLOG You Will Never Hate Alone] Nous sommes cernés par un océan de médiocrité qui menace de nous engloutir à tout jamais.

À Yale, l'histoire de l'art se veut moins eurocentrée

À Yale, l'histoire de l'art se veut moins eurocentrée

Le département d'histoire de l'art de la prestigieuse université ne veut plus des deux cours d'introduction qui appartenaient à son cursus depuis des lustres.

«High Maintenance» et «High Fidelity», deux séries qui magnifient New York

«High Maintenance» et «High Fidelity», deux séries qui magnifient New York

En plus de bénéficier d'un casting bourré de charme.

Newsletters