Sports

L'athlète amputé Pistorius sera bien aux Mondiaux d'athlétisme

Temps de lecture : 2 min

Oscar Pistorius au début du 400m à la  Prefontaine Classic Diamond League en juin 2011/REUTERS/Steve Dipaola
Oscar Pistorius au début du 400m à la  Prefontaine Classic Diamond League en juin 2011/REUTERS/Steve Dipaola

Pour la première fois dans l’histoire du sport, un athlète amputé des deux jambes concourra aux côtés de sportifs «valides». Oscar Pistorius, 24 ans, a été officiellement sélectionné dans l'équipe d'Afrique du Sud pour les championnats du monde d’athlétisme de Daegu (Corée du Sud) sur 400 m et relais 4x400 m.

En mai 2008, l’Association Internationale des Fédérations d’Athlétisme lui avait défendu de courir contre des «valides»: ses jambes artificielles en carbone en forme de «J» lui auraient donné un avantage, peut-on lire dans une dépêche de l'agence Bloomberg. Après une décision du Tribunal arbitral du sport contredisant cet argument, Pistorius avait tenté de se qualifier pour les Jeux olympiques de Pékin en 2008 et pour les championnats du monde d’athlétisme de Berlin en 2009.

Mais l’athlète, surnommé le «blade runner», a réussi à accéder aux championnats du monde cette année, grâce à son temps de 45''07 au 400 m, son record personnel. En effet, pour pouvoir participer à l’évènement, qui se tiendra du 27 août au 2 septembre, il fallait faire 45''25 ou moins, rapporte le DailyMail.

Pistorius a exprimé sa joie à l'annonce de sa sélection:

«Je rêve depuis si longtemps de concourir dans un championnat majeur. C’est un moment de ma vie dont je suis très fier. […] Je vais affronter les meilleurs athlètes de la planète.»

Le «blade runner» a cependant confié que ses ambitions restaient relativement modestes:

«Une bonne performance pour moi serait d'être régulier pendant les séries. Si je courais dans les temps de mon record personnel, je serais ravi.»

Newsletters

La course à pied ne serait pas si dangereuse pour vos genoux

La course à pied ne serait pas si dangereuse pour vos genoux

Une pratique régulière de cette activité physique pourrait fortifier le cartilage.

La solitude des profs d'EPS au temps du Covid-19

La solitude des profs d'EPS au temps du Covid-19

Parfois délaissé·es par leur inspection, ces enseignant·es ont souvent dû improviser pour faire évoluer leurs pratiques. En attendant des jours meilleurs.

En voyage, le vélo chargé attire les curieux et facilite les rencontres

En voyage, le vélo chargé attire les curieux et facilite les rencontres

[Épisode 4] ​​​​​​​Boosté depuis le déconfinement, le vélo revient à la mode. Cet été, c'est à bicyclette que de nombreux et nombreuses Françaises ont décidé de découvrir un bout du monde à leur rythme.

Newsletters