Monde

Un «Schindler» britannique controversé à Vienne en 1938

Slate.fr, mis à jour le 08.08.2011 à 17 h 15

la Christ Church de Vienne. Claus Rainer Michalek via Wikipedia Creative Commons

la Christ Church de Vienne. Claus Rainer Michalek via Wikipedia Creative Commons

La BBC consacre ce lundi 8 août un documentaire, résumé sur son site, à un héros méconnu de l’immédiat avant-Seconde Guerre mondiale, le révérend de l’église anglicane Hugh Grimes, qu’elle compare à un «Schindler» britannique, en référence au personnage du film de Steven Spielberg.

En mars 1938, au lendemain de l’Anschluss, Grimes était chapelain de l’Eglise du Christ à Vienne, une paroisse bénéficiant d’un statut diplomatique essentiellement fréquentée par les expatriés. Il commença à baptiser par centaines des Juifs autrichiens désireux de quitter leur pays: 1.800 personnes au final auraient bénéficié de cette procédure qui, selon une historienne, «dans beaucoup de cas», permettait de gagner un pays voisin sans se faire arrêter à la frontière.

L’épisode fut de courte durée, car, à l’été 1938, alors qu’il venait de revenir en Angleterre, le révérend Grimes fut informé qu’il ne retrouverait pas son poste, car l’Eglise anglicane s’offuquait de conversions jugées de «convenance». Son action est encore aujourd’hui «peu reconnue», selon la BBC, et un professeur londonien d’histoire juive, David Cesarani, la juge d’ailleurs sévèrement, en y voyant un prosélytisme abusant de la situation de personnes désespérées:

«Le clergé chrétien aurait pu aider les Juifs de beaucoup d’autres façons: en leur offrant des endroits pour se cacher, des faux papiers ou d’autres types d’aide.»

Le site Diocese in Europe, qui représente l’église anglicane en Europe en dehors du Royaume-Uni, consacre un article au documentaire de la BBC en saluant le travail «héroïque» du «courageux» Grimes. Il s’attarde aussi sur le sort de Frederick Collard, son successeur, qui continua son action mais fut arrêté par la Gestapo, lui ne disposant pas de l’immunité diplomatique:

«Il fut relâché, très choqué, après plusieurs jours passés dans le tristement célèbre quartier général de la Gestapo à l’hôtel Métropole, mais poursuivit son activité avec 800 baptêmes supplémentaires avant d’être rappelé en Grande-Bretagne en septembre 1938. Des 1.800 Juifs baptisés, environ 1.700 survécurent à la guerre.»

Avant ce documentaire de la BBC, le destin de Hugh Grimes avait notamment été abordé dans un livre de l’historien Giles MacDonogh, Hitler’s Gamble, consacré à la stratégie du leader nazi pendant l’année 1938.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte