Économie

L'once d'or à 2.000 dollars à la fin de l'année

Temps de lecture : 2 min

Gold bars, digitalmoneyworld via Flickr, CC-Licence-by
Gold bars, digitalmoneyworld via Flickr, CC-Licence-by

Au moment où les places boursières mondiales dégringolaient, l'once d'or a joué son rôle de valeur refuge et a atteint un nouveau sommet historique jeudi 4 août 2011 à 1.657 dollars. L'once de métal jaune pourrait bien franchir le seuil des 2.000 dollars (plus de 1.415 euros) avant la fin de l'année, selon des spécialistes citées par The Telegraph.

«De l'or à 2.000 dollars à la fin de l'année n'est pas une chose certaine —mais tout est maintenant en place pour que cela arrive».

Si l'or remporte un tel succès auprès des épargnants un peu partout dans le monde, c'est qu'ils font de moins en moins confiance aux dirigeants politiques et aux États. L'accord sur la dette, passé in extremis aux États-Unis entre l'administration Obama et le Congrès, a fini de semer le doute et selon lui détruit la confiance dans le système politique américain.

«Les événements qui se sont déroulés [au Congrès] la dernière semaine de juillet ont fait beaucoup de dégâts.»

Plus de 80% des Américains sont en désaccord avec la manière dont le Congrès a géré le problème, relate le New York Times.

«Plus de quatre personnes sur cinq interrogées considèrent que le récent débat sur la hausse du plafond de la dette était plus à propos d'un avantage politique à gagner que de faire ce qui était le mieux pour le pays. Près des trois quart des gens interrogés ont trouvé que le débat avait terni l'image des États-Unis dans le monde.»

Dans le même temps, la zone euro reste au bord de l'implosion et les doutes grandissent sur la capacité de l'Italie et de l'Espagne à rembourser leurs dettes. Même l'Asie ne rassure plus. «La Chine est potentiellement en surchauffe, ce qu'elle a en commun avec la plupart des marchés émergents qui luttent contre une inflation écrasante.»

Pas étonnant que l'or serve de placement de sécurité, d'autant plus que le métal jaune est aussi une garantie contre une résurgence de l'inflation, son rôle traditionnel. «La plupart des acheteurs d'or veulent pouvoir se couvrir contre le risque d'inflation, ou le possible déclin de la valeur du dollar ou d'autres monnaies, explique le International Business Times. Tous deux sont des risques à prendre au sérieux.»

Pour comparaison, «le cours de l’or [a] dépassé la barre symbolique des 1.400 dollars l’once, en février avant de reprendre sa progression à l'été. Au début de la décennie, il avoisinait les 300 dollars l’once. Fin 2006, avant que les premiers signes de turbulences financières n’apparaissent, il avait franchi le cap des 600 dollars. En décembre 2010, il avait établi un record à 1.431,25 dollars».

Newsletters

Une vie sauvée vaut 37 fois le coût du sauvetage par les pompiers

Une vie sauvée vaut 37 fois le coût du sauvetage par les pompiers

Dans les Bouches-du-Rhône, une opération sanitaire permettrait d'économiser, en moyenne et en valeur de vie humaine, 38.991 euros.

L'austérité salariale, nouveau graal de la politique économique

L'austérité salariale, nouveau graal de la politique économique

Comment évolueraient les taux d'intérêt en cas de reprise de l'inflation? Peut-on viser à la fois hausse des salaires, solvabilité des États et stabilité financière?

Les ambiguïtés de la relance verte européenne

Les ambiguïtés de la relance verte européenne

La prise de conscience semble être là, les actes le seront-ils aussi?

Newsletters