Monde

[VIDEO] Le maire de Vilnius détruit une Mercedes mal garée avec un tank

Slate.fr, mis à jour le 03.08.2011 à 10 h 47

Capture d'écran de YouTube

Capture d'écran de YouTube

En France, le prix des amendes de stationnement est passé à 17 euros lundi 1er août, soit une hausse de près de 55% par rapport au montant de 11 euros en vigueur jusqu’ici. Au pire, un automobiliste qui se gare sur une piste cyclable risque de se faire enlever sa voiture et de devoir aller la chercher à la fourrière. Mais il ne s’attend sûrement pas à voir sa voiture détruite par un véhicule de guerre blindé conduit par le maire de la ville.

C’est pourtant exactement ce qui est arrivé à une Mercedes garée sur une piste cyclable à Vilnius, la capitale de la Lituanie, où le maire Arturas Zuokas est littéralement passé sur le véhicule mal garé pour faire un exemple et dissuader les habitants de se garer illégalement.

Pour s’assurer de l’efficacité de l’opération, la scène, où l’on peut voir un large sourire sur le visage du maire alors qu’il démolit le véhicule, a été filmée et diffusée par les autorités de la ville. Sur la vidéo, le maire explique sa démarche:

«Au cours des derniers jours, des voitures de luxe ont été garées illégalement à cet endroit –une Rolls Royce et une Ferrari. Que doit faire la ville des automobilistes qui se croient au dessus de la loi? On dirait qu’un char est la meilleure solution.»

Sur la vidéo, un homme portant une chaîne en or et des lunettes de soleil et jouant le rôle du propriétaire du véhicule sort d’un bâtiment voisin l’air effaré. Le maire vient à sa rencontre et lui donne le conseil suivant en lui serrant la main:

«La prochaine fois, garez votre voiture de manière légale.»

On peut ensuite voir le maire balayer les miettes de la défunte voiture, puis repartir en conduisant… un vélo. Irma Juskenaite, la porte-parole du maire, précise quand même que la voiture a été achetée pour l’occasion et qu’il s’agit d’une mise en scène. Elle explique au Guardian:

«Le maire Zuokas voulait dire haut et fort que la ville ne tolérera pas le comportement éhonté et irrespectueux des automobilistes qui désobéissent au règles de stationnement.»

Cette approche musclée a valu des compliments au maire Zuokas, qui est plus connu pour son implication dans un scandale de chantage lors d’un précédent mandat, rapporte le Guardian. C’est lui qui a mis en place les pistes cyclables lors de son premier mandat.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte