Life

Le sarcasme est bon pour la créativité des employés

Slate.fr, mis à jour le 02.08.2011 à 14 h 37

Rubik's cube

Rubik's cube

Au lieu de s’énerver contre leurs employés, les chefs d’entreprise feraient mieux de leur parler avec humour. Une étude israélienne publiée en mai dans le Journal of Applied Psychology a montré que la créativité des troupes s’en porterait mieux.

Il avait déjà été affirmé qu’exprimer sa frustration était nécessaire au bon fonctionnement d’un groupe de travail, rapporte The Washington Post. Les chercheurs israéliens ont d’ailleurs souligné qu’«il est improbable que l’énervement soit totalement évacué des entreprises», peut-on lire sur le site web du magazine Miller-Mccune, une publication spécialisée dans le domaine de la recherche. Mais l’étude, menée par Ella Miron Spektor, s’est intéressée à la façon dont les émotions perçues dans un discours incitent à réagir, et a notamment tenté de déterminer la manière dont il vaudrait mieux s’énerver:

«Un énervement exprimé de façon sarcastique, en opposition à un énervement “pur”, peut avoir des effets positifs sur la pensée complexe et sur la résolution de problèmes nécessitant de la créativité.»

L’expérience a été réalisée sur des étudiants en ingénierie, divisés en 3 groupes. Chacun des groupes a dû écouter un enregistrement d'une conversation entre un client et le représentant d’une entreprise. L’une se déroulait sur un ton hostile, avec un vocabulaire négatif, la deuxième était un entretien mélangeant un vocabulaire positif et un ton négatif, et la dernière était neutre. Suite à ces écoutes, les étudiants devaient résoudre un problème d’analyse simple et une question plus créative.  

Les résultats ont montré que la colère «pure» avait tendance à recentrer les étudiants sur leurs priorités et à augmenter leur concentration dans la résolution du problème d’analyse, mais ne rendait pas leur travail plus intelligible. Le sarcasme quant à lui, les poussait à être meilleurs sur la créativité et plus performants pour résoudre un problème complexe, explique le site du Miller-Mccune:

«L'incongruité inhérente au sarcasme semble stimuler la pensée complexe et atténuer les effets négatifs de la colère.»

Pour les chercheurs, si la colère du type «je-vide-mon-sac» fonctionne comme un «outil de motivation», cela ne vaut que si les travailleurs effectuent des tâches relativement simples.  Selon le site du Miller-Mccune, les managers devraient en prendre de la graine, et adopter un ton de voix sarcastique s’ils veulent pousser leurs  employés à réfléchir de façon plus complexe et créative.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte