Monde

Breivik a-t-il fait de la chirurgie esthétique pour être plus aryen?

Slate.fr, mis à jour le 02.08.2011 à 12 h 07

Photo extraite du manifeste d'anders behring breivik

Photo extraite du manifeste d'anders behring breivik

Celui qui a avoué être l'auteur des attentats d'Oslo a-t-il modifié son apparence physique pour être plus conforme à ce qu'il estimait être «l'homme européen»?

C'est ce qu'estime la directrice de l'agence de renseignement norvégienne Janne Kristiansen. Elle a dit dans une interview au Sunday Times (accès payant) qu'elle pense qu'Anders Behring Breivik a subi des opérations de chirurgie esthétique pour obtenir un visage plus «aryen», rapporte le blog de Yahoo.com The Lookout.

D'après The Lookout, elle a affirmé au Sunday Times:

«On n'a pas naturellement cet aspect aryen en Norvège. Hitler l'aurait mis sur des affiches. Il a le visage classique du parfait aryen. Il a dû se faire faire un lifting.»

Dans un article paru le même jour, une des anciennes camarades de classe de Breivik a raconté au Sunday Telegraph qu'il lui avait dit avoir subi des opérations chirurgicales:

«Je me rappelle que nous étions à une fête, et il m'a dit qu'il s'était fait refaire le nez et le menton aux Etats-Unis. C'était un peu étrange, mais à cette époque-là il trainait avec un groupe de gens obsédés par leur corps.»

Des propos qui ne flatteraient pas Breivik

Pas sûr que Breivik apprécierait les commentaires de la directrice de l'agence de renseignements norvégienne: il se réclame du contre-djihad. Or, comme l'explique Toby Archer dans Foreign Policy, «le mouvement du contre-djihad se définit en partie par opposition aux néo-nazis, et fait de son mieux pour tenter de montrer que les nazis étaient des "socialistes"»:

«Cette thèse est poussée jusqu’au ridicule quand on constate que des démocrates sociaux européens modernes (et même le président des États-Unis Barack Obama et les démocrates américains) sont qualifiés de «socialistes» au même titre que d’autres «socialistes» comme Staline, Lénine, Mao, Marx et —évidemment— Hitler.»

Et le manifeste de Breivik reproduit les écrits d'un auteur norvégient anti-djihad qui prétend que socialistes et nazis ne font qu'un. Toby Archer conclue que «cela peut sembler ridicule à quiconque a la moindre notion d’histoire moderne, mais cela a clairement joué un rôle important dans le choix de Breivik de cibler un camp de jeunes du parti travailliste norvégien».

Si l'on en croit les 1.518 pages de son manifeste, les apparences –et les apparences dans leurs moindres détails– ont en tout cas beaucoup d'importance aux yeux d'Anders Behring Breivik.

Dans son texte politique, il décrit notamment par le menu l'uniforme, les médailles et jusqu'aux barrettes militaires que les membres de son armée fantasmée devront porter ou mériter.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte