Life

A 4 ans, les enfants ont déjà l'esprit scientifique

Slate.fr, mis à jour le 01.08.2011 à 18 h 05

un écolier regarde les résultats de ses expériences/visioncreativegroup via Flickr CC License by

un écolier regarde les résultats de ses expériences/visioncreativegroup via Flickr CC License by

Les enfants joueraient spontanément de façon méthodique et presque scientifique. Une étude publiée récemment dans la revue scientifique Cognition, montre que les enfants âgés de 4 à 5 ans ont une approche des jeux comparable à celles utilisées par les scientifiques, rapporte le site d'actualités de la revue Nature.

Depuis longtemps, des psychologues ont fait le rapprochement entre le développement cognitif de l’enfant et la science. Mais les chercheurs du MIT et de l’université de Stanford sont allés plus loin, en montrant que certains comportements enfantins s’apparentent à un raisonnement scientifique.

L’expérience a été effectuée sur 60 enfants, selon le blog dédié à la science de Wired.com, et a consisté à leur présenter un jeu unique «qui s’illumine et fait de la musique lorsque l’enfant place certaines billes sur le jeu» explique Nature.

Les chercheurs se sont aperçus que les enfants effectuaient de réels tests avec les billes, pour évaluer les différentes possibilités de faire fonctionner le jeu. Ils ont donc fait ces expériences de façon méthodique, dans le but de gagner de nouvelles informations sur la façon de faire marcher le jeu.

Un autre élément a aussi «surpris» les chercheurs. Ils ont donné aux enfants des billes inséparables, que le jeu ne pouvait accueillir que de façon horizontale. Après leur avoir dit que la seule solution était de les placer horizontalement, les jeunes enfants ont cependant essayé de les enclencher en les tenants par le haut, de façon verticale, puis de façon horizontale. Laura Shulz, à l’initiative de la recherche, a affirmé:

«Le fait que les enfants aient testé les deux extrémités de la paire de billes est la preuve de leur ingéniosité, qu’ils partagent avec celle des principes scientifiques»

Les enfants ont en fait «continué à tester les variables séparément» raconte Wired.com, comme le font les scientifiques. Cela ne veut pas dire pour autant qu’ils ont compris l’importance d’isoler les variables, ont souligné les auteurs dans leur publication. Néanmoins, pour Sara Baker, chercheuse au Centre de Développement Cognitif de Bristol, il s’agit d’une «étape clef» dans le domaine de l’évolution cognitive, pouvant participer à une meilleure compréhension des aptitudes mentales des jeunes enfants.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte