Monde

Les mafias russes, une menace pour les intérêts américains

Temps de lecture : 2 min

Extrait du film Le Parrain (The Godfather), de Francis Ford Coppola
Extrait du film Le Parrain (The Godfather), de Francis Ford Coppola

Le crime organisé en Russie serait une menace stratégique pour les Américains et pour les intérêts américains à l'étranger, relate Kenneth Rapoza sur son blog hébergé par Forbes.

Selon un rapport récent du Conseil de sécurité nationale américain, les gangs, mafias et «oligarques liés au crime organisé» pourraient «faire jouer leurs relations avec des entités contrôlées par l'État, les industries ou des acteurs alliés de l'État, et ainsi gagner de l'influence sur des matières premières comme le gaz naturel, le pétrole, l'aluminium et les métaux précieux».

Dans le même temps, les réseaux de crime organisé internationaux établissent de nouveaux liens avec les réseaux globaux de trafic de drogue, afin d'engranger rapidement des fonds.

Selon le rapport, «la demande pour des drogues illicites, à la fois aux États-Unis et à l'étranger, nourrit le pouvoir, l'impunité et la violence des organisations criminelles autour du monde». Plusieurs pays sont cités, notamment le Mexique, dans lequel les barons de la drogue intensifient leurs violences pour «consolider leur part de marché dans les pays occidentaux, protéger leurs opérations au Mexique, et étendre leur portée aux États-Unis». En Afrique de l'ouest, aussi, où les cartels latino-américains «exploitent des organisations criminelles locales pour transporter la cocaïne en Europe de l'ouest et au Moyen-Orient».

L'«Organisation Mogilevich» est particulièrement pointée du doigt. Semion Mogilevich a été récemment ajouté à la liste des dix criminels les plus recherchés par le FBI, qui le poursuit pour fraude, racket et blanchiment d'argent. Arrêté en 2008 pour un problème de taxes par la police russe, il a été relâché en juillet 2009 en attendant un procès. Il a toutefois continué à «étendre son empire criminel» depuis.

Le rapport, en plus de faire un rapide état des lieux des réseaux de crime organisé et de la menace qu'ils représentent, établit une liste de propositions stratégiques et d'actions à mettre en place pour pouvoir lutter contre ces réseaux. Il propose une stratégie en six points, allant de la prise de responsabilité des États-Unis dans le crime organisé international, au développement des réseaux de renseignement et de partage d'information, jusqu'à la perturbation du trafic de drogue et de sa «facilitation des autres menaces internationales».

Slate.fr

Newsletters

Un Néo-Zélandais amène un clown à son entretien de licenciement

Un Néo-Zélandais amène un clown à son entretien de licenciement

Un publicitaire a embauché un clown professionnel pour égayer son licenciement.

Le Sharpiegate, le jeu des sept erreurs à la Maison-Blanche

Le Sharpiegate, le jeu des sept erreurs à la Maison-Blanche

Trump ne se trompe jamais (vos paupières sont lourdes).

À Sidi Bouzid, le rêve démocratique s'est brisé

À Sidi Bouzid, le rêve démocratique s'est brisé

Neuf ans après la chute de Ben Ali, la Tunisie vote le 15 septembre pour sa deuxième élection présidentielle libre. Mais dans le berceau du printemps arabe, on ne croit plus vraiment à la politique.

Newsletters